lundi 30 novembre 2015

LA DERNIERE LEGION film de Doug Lester (GB-2007)



La Dernière Légion (The Last Legion) est un film britannique, italien, français et tunisien réalisé par Doug Lefler, sorti en 2007.

L'histoire est tirée du roman historique du même nom de Valerio Massimo Manfredi qui s'inspire de la vie du dernier empereur romain d'Occident Romulus Augustule et des légendes arthuriennes.

Synopsis

Le film se déroule en 476 après Jésus-Christ, au moment de la chute de l'Empire romain d'Occident, menacé par l'arrivée des Goths venus de l'Est. Dans un empire en pleine guerre, Oreste (Iain Glen), dernier maître de Rome, fait couronner son fils, Romulus Augustus, seulement âgé de 10 ans (Thomas Sangster) et le place sous la protection du commandant Aurelius (Colin Firth). Mais quelques jours après, Rome tombe sous les coups d'Odoacre (Peter Mulan), chef des Goths, qui tue les parents de Romulus et  capture le jeune prince.

Laissé en vie par Odoacre, Romulus est enfermé dans l'île-forteresse de Capri, sous la surveillance du second d'Odoacre, Wulfila (Kevin McKidd). Il y est accompagné par son précepteur, le mystérieux Ambrosinus (Ben Kingsley) à la fois philosophe et magicien. Dans le temple de l'île, Romulus retrouve l'épée légendaire de César : elle est accompagnée du message « Un côté pour défendre, l'autre pour vaincre, en Bretagne je fus forgée pour servir celui qui est destiné à gouverner ». S'emparant de l'épée, il est délivré par la petite troupe de guerriers d’élite formée d’Aurelius, de Demetrius (Rupert Friend), Batiarus et Vatrenus, à laquelle s’est jointe Mira (Aishwarya Rai Bachchan), une femme-guerrière indienne venue avec l'ambassadeur de Constantinople Theodorus Andronikos.

Trahi par le Sénat romain qui s'est rangé du côté d'Odoacre, et par l'Empire romain d'Orient qui lui refuse l’asile qu’il lui avait promis, le jeune Romulus n’a d’autre choix que de suivre Aurelius et ses hommes, venus le délivrer, et d’aller trouver refuge dans le Nord, au Royaume de l'île de Bretagne (l'actuelle Grande-Bretagne) où est censée se trouver la IXe Légion.

Mais comme le reste de l'Empire, la Bretagne est une région dévastée par la guerre : un tyran du nom de Vortgyn, lui aussi à la recherche de l'épée légendaire, menace de faire céder la dernière défense de l'Empire romain.

Les divergences avec l’histoire

Le film s’inspire du livre du même nom de Valerio Massimo Manfredi ; dans ce livre, qui n’est pas un travail d’érudition, mais une fiction, l’auteur profite des zones d’ombre de l’histoire pour affabuler sur le devenir de la Neuvème légion, comme le fait aussi fait un autre film, L’aigle de la Neuvième légion, inspiré, lui aussi, d’un autre roman, celui de Rosemary Sutcliff, paru en 1954.

De son nom latin Legio IX Hispania, cette légion a bel et bien existé : créée par César en 58 avant J.C. pour envahir la Gaule (52-53 avant J.-C.), elle survécut à l’assassinat du dictateur et servit, en 43 après J.-C. l’empereur Claude pour envahir la Bretagne. Sa présence en Bretagne est attestée pour la dernière fois par une inscription en 107-108. Si pendant longtemps, elle fut réputée pour avoir disparu en 117, il y a de nombreuses traces de sa présence jusqu’en 121 en Espagne. Elle ne disparut vraiment que dans l’est de l’empire, soit en Palestine, soit dans une guerre contre les Parthes en 161. Mais en 476 elle n’existait plus depuis au moins depuis trois siècles !

Pour ce qui est de l’empereur Romulus Augustulus, incarné dans le film par Thomas Sangster, il a, lui aussi, bien eu une existence réelle. Né vers 461, il est officiellement considéré comme le « dernier » empereur romain d’Occident, l’empire d’Orient, avec sa capitale à Constantinople (actuelle Istanbul), lui ayant survécu encore plusieurs siècles. 

Romulus Augustule était un enfant lorsqu’il a été placé sur le trône romain par son père, le patrice Oreste, qui était lui-même un usurpateur. Il y resta un an (de 475 à 476) et fut détrôné par Odoacre, un « barbare » d’origine germanique. Ce dernier déposa Romulus en 476 et, ayant fait allégeance à l’empereur d’Orient, il resta quelques années sur le trône romain. Puis attaqué par les Ostrogoths de Theodoric, il se réfugia à Ravenne où il fut à son tour assassiné en 493. La vie de Romulus Augustule après son règne reste un mystère. S'il a survécu, il aurait été exilé chez des parents en Campanie et n'a jamais mis les pieds en Grande-Bretagne. En tout cas, nous savons qu'il est mort en 476, à l’âge de 15 ans.

Tout le reste n’est qu’invention : l’épée de César qui serait à l’origine du mythe d’Excalibur est une pure création littéraire. Quant à Ambrosius Aurelianus, dont le film nous laisse entendre qu’il s’agirait de Merlin, c’est d’une confusion encore plus grande puisque, si le personnage historique a bien existé, il aurait été le grand père du roi Arthur et en aucun cas n’aurait pu être le précepteur du jeune Romulus.  

Il faut donc prendre ce film pour ce qu’il est : un film d’aventure mais pas un film historique qui a cependant l’intérêt de nous faire nous replonger dans une partie obscure de l’histoire, celle de la longue déchéance de l’Empire romain.

Malgré ses énormes invraisemblances, le film a tout de même des côtés attachants, comme l’avait aussi d’ailleurs l’Aigle de laNeuvième Légion. Il faut tout de même savoir que le personnage de Romulus, ici joué par le sympathique Thomas Sangster, n’avait, dans la réalité, rien à voir avec celui qu’on nous décrit. Il était le pur produit de générations de dégénérés et était surnommé Momyllus, ce qui signifie « la petite souillure » 

dimanche 29 novembre 2015

LE MONDE DE NATHAN film de Morgan Matthews (GB-2015)


Le Monde de Nathan (titre original : X+Y) est un film britannique réalisé par Morgan Matthews, sorti au cinéma en 2014. Cette comédie dramatique, qui a pour principaux interprètes Asa Butterfield, Rafe Spall et Sally Hawkins, est inspirée du documentaire Beautiful Young Minds du même réalisateur, qui est centrée sur un adolescent anglais souffrant d’autisme léger, nommé Nathan, qui est par ailleurs un prodige des mathématiques.

L'avant-première du film a eu lieu au Festival international du film de Toronto le 5 septembre 2014. La première européenne, s'est faite au Festival du film de Londres le 13 octobre 2014, et le film est sorti au Royaume-Uni le 13 mars 2015. Il a été sur les écrans en France à partir du 10 juin 2015 mais il n’a malheureusement pas été programmé dans ma ville.

Basé sur 33 avis, le site de critique Rotten Tomatoes annonce une note « 100 % Fresh ».

Résumé

Nathan Ellis (Edward Baker-Close), Nathan à l’âge de 9 ans puis Asa Butterfield pour le reste du film) est un autiste Asperger. Dès son plus jeune âge, il montre une attirance pour les chiffres et les formes géométriques. Son père Michael (Martin McCann) qui, ayant compris que son fils voyait le monde à travers les chiffres, est entré dans son jeu dès son plus jeune âge, établissant avec lui une formidable complicité dont la mère (Sally Hawkins) se sent exclue car Nathan refuse tout contact physique avec elle.

Tout se passe aussi bien que possible jusqu’au moment où, en conduisant Nathan à l’école, Michael meurt dans un accident de la circulation. Nathan n’est pas blessé mais est couvert du sang de son père. S’il ne montre aucune émotion au décès de son père, cet événement dramatique le fait malgré tout un peu plus se refermer sur lui-même.

A son entrée au lycée, le directeur, décelant en lui des dons spéciaux, le confie aux soins de Martin Humphreys (Rafe Spall), un professeur de mathématiques qui a dû quitter l’Université car il est atteint de sclérose en plaques. Pendant cinq ans, celui-ci développe les dons pour les nombres de Nathan jusqu’à ce qu’il soit prêt à se présenter aux Olympiades internationales de mathématiques dans l’équipe de Grande-Bretagne dont une première sélection se déroule, cette année-là, à Taiwan. Les jeunes gens prennent l’avion accompagnés par un ex-collègue de Martin Humphreys, Richard (Eddie Marsan), lui-même brillant (mais fantasque) prof d’université. Pour Nathan, qui n’a jamais quitté le cocon familial ni ses habitudes et n’a jamais pris l’avion, ce voyage est un bouleversement total. Lors du séjour de deux semaines à Taiwan, dans un monde qui lui est encore plus incompréhensible que celui d’où il vient, il va faire la connaissance de Zhang Mei (Yo Yang), une jeune prodige des mathématiques, dont il va tomber amoureux, bien qu’il ne sache pas qualifier un tel sentiment,

De retour en Grande-Bretagne, les étudiants sont hébergés dans les familles anglaises et le hasard fait qu’il héberge Zhang Mei. Les deux adolescents se rapprochent mais le handicap de Nathan, qui le prive de toute empathie et de toute sensibilité, fait qu’il n’arrive pas à exprimer à Zhang Mei ce qu’il ressent pour elle.

Lors du séjour à Cambridge, Zhang Mei vient le retrouver dans son lit et ils dorment côte à côte en toute innocence. Mais au matin, l’oncle de Zhang Mei, qui est aussi le chef de l’équipe chinoise, les trouve ensemble et entre dans une rage folle contre sa nièce qui, renonçant à passer les épreuves, repart pour Taiwan. Sur le moment, Nathan est mal à l’aise mais il ne sait comment réagir. Cependant, dès le début des épreuves, souffrant de l’absence de Zhang Mei, il quitte précipitamment la salle d’examens et se réfugie dans un café. Il y est rejoint par sa mère qui, pendant son séjour en Chine, a pris des cours de mathématiques pour tenter de se rapprocher de son fils. Lors d’une très belle scène, elle essaie de lui expliquer les relations amoureuses en termes mathématiques, les seuls qu’il puisse comprendre.

Dans la dernière scène, on voit Nathan et Zhang Mei côte à côte dans le train.

Mon opinion sur ce film

 Je m’intéresse depuis longtemps à l’autisme qui est pour moi un mystère comme il l’est pour beaucoup de gens. L’autisme de type Asperger est sans doute difficile à surmonter pour les personnes qui en sont atteintes et plus encore pour leur entourage mais il est souvent aussi porteur d’espoir car les individus qui en sont atteints développent généralement d’extraordinaires qualités, principalement mathématiques, car leur cerveau fonctionne comme un ordinateur. Certes le handicap est toujours là mais, si on les comprend et qu’on les aide à surmonter leurs difficultés relationnelles, ces qualités que nous n’avons pas peuvent en faire des êtres exceptionnels.

Revenons au film qui, s’il est romancé, est tout de même inspiré d’un cas réel, comme cela apparaît dans le bonus annexé au DVD qui, pour une fois, apporte un éclairage très intéressant sur le tournage.

Je dois dire que, si j’ai eu envie de voir ce film, c’est surtout parce qu’Asa Butterfield, dont je suis la carrière depuis son premier rôle au cinéma dans le superbe et traumatisant Legarçon au pyjama rayé (2008), y tient le rôle principal. Aucun autre acteur n’aurait pu incarner avec autant de justesse un autiste Asperger. Il y est tout-à-fait extraordinaire, à telle enseigne qu’on pourrait penser qu’il en est un lui-même. Sa prestation est presque aussi époustouflante, toutes proportions gardées, que celle d’Eddie Redmayne se coulant dans le corps déformé de Stephen Hawking dans Une merveilleuse histoire du temps. Les autres acteurs sont bons, mais sont en quelque sorte mis au second plan par celle d’Asa. On retrouve avec plaisir Sally Hawkins et Eddie Marsan qui jouaient ensemble dans le jouissif Be happy de Mike Leigh en 2008, respectivement l’instit déjantée et l'irascible moniteur d’auto-école. J’ai découvert deux autres acteurs intéressants, Rafe Spall  (le prof de maths atteint de sclérose en plaques) et Alex Lawther (un des petits génies participant aux Olympiades). Excellent film, sensible et profond, sur une terrible maladie, difficile à cerner, mais passionnante à étudier. Dommage qu'au milieu d'une production pléthorique et pas toujours de qualité, il soit passé inaperçu. Un dernier mot sur la musique qui accompagne le film, écrite par un musicien anglais surdoué du nom de Keaton Henson. Etrange et habitée, elle s'accord magnifiquement à l'atmosphère du film.  

Sur le sujet de l'autisme, voir aussi :

samedi 28 novembre 2015

LIAM HEMSWORTH (Acteur australien)


Liam Hemsworth  est né le 13 janvier 1990 à Melbourne, dans l’État de Victoria, en Australie. Il est de nationalité australienne. On le connaît surtout connu pour avoir joué le rôle de Josh Taylor dans le soap opéra australien Les Voisins (2007-2008), ainsi que pour celui de Marcus dans la série télévisée australienne Son Altesse Alex (2008-2009). Au cinéma, il est connu pour avoir joué le rôle de Will Blakelee dans le film dramatique La Dernière Chanson (2010). La consécration est néanmoins venue pour lui avec  son rôle charismatique de Gale Hawthorne, le meilleur ami de Katniss Everdeen, dans la série des films Hunger Games, Hunger Games-2, Hunger Games-3 et Hunger Games-4  (2012 à 2015).

Biographie

Liam est le fils de Leonie Hemsworth, professeur d'anglais, et de Craig Hemsworth, conseiller en services sociaux. Il a deux frères aînés : Luke et Chris, qui sont, eux aussi, acteurs.

A l’âge de 8 ans, il est parti s'installer à Phillip Island avec sa famille, et a passé la plupart de son temps libre à surfer avec ses frères. En mars 2009, Liam quitte l'Australie afin de s'installer à Los Angeles en Californie (aux États-Unis) pour se lancer dans une carrière d'acteur. Lorsqu'ils sont arrivés à Los Angeles, Liam et son frère Chris logeaient chez William Ward, l'agent de Chris, avant de s'acheter leurs propres appartements dans la ville.

C'est au collège que Liam décide de devenir acteur, bien décidé à suivre la trace de ses frères aînés. À l'âge de 16 ans, il se rend à sa première audition et obtient ses premiers rôles en 2007 en faisant des apparitions dans des séries télévisées australiennes comme Summer Bay et Le Ranch des McLeod. En juillet 2007, Liam commence à tourner dans quelques épisodes du soap opéra australien Les Voisins, dans lequel son frère Luke est apparu en 2002. Le personnage de Liam, Josh Taylor, fut un personnage récurrent entre 2007 et 2008. En 2008, Liam tient le rôle de Marcus dans la série télévisée australienne Son Altesse Alex. Plus tard, il obtient un rôle dans Satisfaction puis dans le film d'horreur britannique Triangle. Il fait également une brève apparition dans le film Prédictions.

En 2009, Liam a été sélectionné pour jouer aux côtés de Sylvester Stallone dans le film Expendables: Unité spéciale mais son personnage a été retiré du scénario. Son frère, Chris, déclare que quelques heures après que Liam ait apprit qu'il ne jouerait pas dans ce film, le réalisateur Kenneth Branagh l'a appelé pour lui proposer d'auditionner pour le personnage principal dans le film Thor (2011). Liam s'installe alors à Los Angeles. Cependant en mai 2009, il est remplacé dans le rôle de Thor par son frère Chris. Il obtient néanmoins l’un des deux rôles principaux, celui de Will, dans le film dramatique La Dernière Chanson basé sur le best-seller homonyme de l'auteur Nicholas Sparks. L’autre rôle était tenu par Miley Cyrus. La journaliste, Nikki Finke, rapporte que cela ne faisait que trois semaines que Liam avait débarqué aux États-Unis et qu'il n'avait pas encore d'agent lorsqu'il a obtenu ce rôle de Will Blakelee qui a réellement lancé sa carrière. En août 2009, Liam apparaît dans le clip vidéo de Miley Cyrus pour la chanson When I Look at You.

Après plusieurs projets qui ont avorté, Liam obtient, en avril 2011, le rôle de Gale Hawthorne dans le blockbuster de science-fiction, Hunger Games sorti dans les salles en novembre 2011. Il reprendra le rôle dans les trois films suivants, dont le dernier est sorti en novembre 2015.

En 2015, Liam a été choisi pour être l'égérie du parfum Only the Brave de Diesel.

Vie personnelle

Après avoir été en couple avec Laura Griffin, En 2009, Liam commence à fréquenter la chanteuse et actrice américaine Miley Cyrus, rencontrée sur le tournage du film La Dernière Chanson. Ils se sont brièvement séparés en août 2010 puis remis ensemble en mars 2011. Le 6 juin 2012, Miley annonce leurs fiançailles. Le 16 septembre 2013, Liam met fin à leur relation en grande partie suite aux frasques à répétition de Miley Cyrus.

Films

  • 2009 : Prédictions de Alex Proyas : Spencer
  • 2009 : Triangle de Christopher Smith : Victor
  • 2010 : La Dernière Chanson de Julie Anne Robinson : Will Blakelee
  • 2011 : The Throwback : Isaac Gildea
  • 2012 : Hunger Games-1 de Gary Ross : Gale Hawthorne
  • 2012 : Expendables 2 : Unité spéciale de Simon West : Billy "the Kid" Timmons
  • 2012 : Love and Honor de Danny Mooney : Mickey Wright
  • 2013 : Empire State de Dito Montiel : Chris Potamitis
  • 2013 : Paranoia de Robert Luketic : Adam Cassidy
  • 2013 : Hunger Games-2 : L'Embrasement (The Hunger Games: Catching Fire) de Francis Lawrence : Gale Hawthorne
  • 2014 : Hunger Games-3 : La révolte Partie 1 (The Hunger Games: Mockingjay Part. 1) de Francis Lawrence : Gale Hawthorne
  • 2015 : Hunger Games-4 : La révolte Partie 2 (The Hunger Games: Mockingjay Part. 2) de Francis Lawrence : Gale Hawthorne
  • 2015 : By Way of Helena de Kieran Darcy-Smith : David Kingston
  • 2015 : The Dressmaker de Jocelyn Moorhouse : Teddy McSwiney
  • 2015 : Hell Town de Matt Shakman (en) : Dwayne McLaren
  • 2016 : Independence Day 2

Télévision

  • 2007 : Summer Bay : apparition
  • 2007 : Le Ranch des McLeod : Damon
  • 2007-2008 : Les Voisins : Josh Taylor
  • 2008-2009 : Son Altesse Alex : Marcus
  • 2009 : Satisfaction : Marc


Récompenses

  • 2010 : Teen Choice Awards du meilleur acteur dans une comédie musicale pour La Dernière Chanson (The Last Song, 2010)
  • 2012 : Teen Choice Awards de la meilleure performance masculine pour The Hunger Games (2012)
  • 2013 : MTV Movie Awards de la meilleure alchimie à l'écran partagé avec Jennifer Lawrence et Josh Hutcherson pour The Hunger Games (2012)


HUNGER GAMES (OPUS 4) : LA REVOLTE 2ème PARTIE (USA-2015)



Hunger Games : La Révolte, partie 2 (Titre original : The Hunger Games: Mockingay - Part 2) est un film américain de science-fiction dystopique réalisé par Francis Lawrence, sorti en novembre 2015.

Cette adaptation du roman éponyme de Suzanne Collins, le troisième et dernier de la série, est divisée en deux parties à l'écran : Hunger Games : La Révolte 1ère partie (sorti le 19 novembre 2014) et Hunger Games : la Révolte - 2ème partie.  

Il met en scène le personnage principal Katniss Everdeen interprété par Jennifer Lawrence et fait suite à Hunger Games (2012), L'Embrasement (2013) et à HungerGames : La Révolte, partie 1 (2014).

Résumé

Le film se déroule après HungerGames : La Révolte -1ère partie qui était adapté du roman Hunger Games : Mockingjay publié en français sous le titre La Révolte

Comme dans le cas des précédents, aucun résumé n’est fait en début de film et on a intérêt, soit à avoir vu les précédents films, soit à avoir lu les livres ou du moins, avoir bien présent les faits à l'esprit.

Rappel

Nous avions laissé Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) blessée mais saine et sauve (du moins physiquement) lors de son exfiltration dans le District 13, district censé avoir été annihilé des années plus tôt par le Capitole. En réalité, le District 13 a survécu et développé d'impressionnantes installations secrètes souterraines dans lesquelles ont  été stockés des équipements militaires de pointe destinés à renverser le Capitole et l'immonde président Snow (Donald Sutherland).

Lors de son arrivée au District 13, Katniss y avait retrouvé sa mère et sa sœur Prim (Willow Shields) ainsi que son ami d’enfance, Gale (Liam Hemsworth), qui avaient échappé à la destruction du District 12. Haymitch Abernathy (Woody Harrelson), Plutarch Heavensbee (Philip Seymour-Hoffman), l’ex-Haut Juge des jeux et Effie Trincket (Elizabeth Banks), sa « préparatrice », tous passés à la résistance, les avaient aussi rejoints.

Katniss retrouve aussi deux autres survivants des 75e Hunger Games, Finnick Odair (Sam Claflin) et Beetee Latier), avec lesquels elle est devenue amie.

La présidente du District 13, Alma Coin (Julianne Moore), une femme calculatrice à la personnalité glacée, demande à Katniss de prendre la tête de la révolte en incarnant le Geai moqueur (Mockingjay). Mais, moralement brisée et physiquement épuisée par ce qu’elle a vécu dans l’arène, Katniss refuse, n’aspirant qu’à se reconstruire en compagnie de sa mère, de sa sœur et de Gale. Mais, lorsqu'elle découvre les horreurs commises par le Capitole contre les rebelles, notamment ceux du District 12 qui est son district d’origine, elle change d'avis et finit par accepter de prendre la tête de la révolte. Toutefois, avant de s'engager, elle exige de la présidente qu’une mission de secours soit envoyée pour libérer Peeta (Josh Hutcherson) et Johanna (Jena Malone), qui sont encore entre les griffes du président Snow.

Lorsque la mission revient avec Peeta et Johanna, ceux-ci sont détruits physiquement et moralement par les tortures qu’ils ont subies au Capitole. En effet, avec toute la cruauté et la perversité dont il est capable, Snow a tout fait pour les briser et les retourner contre la résistance. Lorsque l’équipe de sauvetage les ramène, Peeta, bien que très affaibli, fait preuve d’une haine incommensurable envers Katniss et, lorsqu’ils sont confrontés pour la première fois, il lui saute à la gorge et tente de l’étrangler. Dès lors, le District 13 le met en observation dans une chambre sécurisée et Katniss n’est plus autorisé à le voir.

Le film

Lorsque le film commence, Katniss est elle-même à l’infirmerie, tentant de se remettre des blessures que lui a infligées Peeta et suivant des cours pour rééduquer ses cordes vocales gravement lésées lors de son agression.

Dès qu’elle est sur pied, Katniss ​​repart en mission avec une unité militaire du District 13. En théorie, elle ne doit pas prendre part au combat mais juste faire de la figuration sur un film de propagande destiné à convaincre les autres districts de faire alliance avec le District 13. C’est cependant mal la connaître car, une fois sur le terrain, elle est rejointe par ses amis Gale, Finnick et Johanna, avec l'intention de s'introduire dans le palais présidentiel et de tuer Snow. Peeta, bien que toujours sous surveillance à cause de ses réactions incontrôlables, les rejoint. Lors de cette mission suicide, dont peu réchapperont, le président Snow mettra sur leur route les pièges les plus horribles, prolongeant, à l’échelle du Capitole, les diaboliques inventions des Hunger Games. L’épisode le plus atroce sera celui où, ayant promis à la population la protection du Palais, il appelle les enfants de se regrouper devant les grilles du Palais en leur promettant la vie sauve et les fait bombarder par des bombes miniatures larguées par des parachutes de couleur. Cette dernière horreur précipite sa chute et le Palais tombe sous les coups réunis de la résistance mais aussi des Pacificateurs et de la population du Capitole qui a vu ses enfants assassinés sous ses yeux. Lors de ce dramatique épisode, Prim qui s'était engagée comme infirmière pour secourir les blessés, est tuée sous les yeux de sa sœur. 

Mais une fois au siège de la présidence, Katniss comprend quels sont les objectifs de la présidente Coin et elle la juge aussi dangereuse pour la liberté de Panem que l’avait été Snow. Au lieu d’exécuter ce dernier devant toute la population de Panem rassemblée, elle dirige son tir contre la présidente Coin et la tue d'une flèche en plein coeur.

A la fin du film, on la revoit dans un environnement agreste et apaisé, en compagnie de Peeta, jouant avec les deux enfants qu’elle a eus avec lui. Quant à lui, Gale est resté au Capitole où il occupe une haute fonction auprès du gouvernement militaire de transition.

Mon opinion sur ce film

J’avais déjà trouvé excellent la première partie de Hunger Games : La Révolte, partie 1. Cet ultime opus m'a paru encore plus réussi. Dans ce film, qui n'est pas exempt d'erreurs, la préférence a été donnée aux dialogues, à l’intensité des situations et à la complexité des personnages qui avait déjà largement évolué dans l'épisode précédent. On apprécie aussi l'évolution psychologique des personnages, plus complexes, déchirés en permanence entre leurs sentiments profonds et ce qui doit être fait. Dans cette adaptation, on retrouve la sobriété et l'immédiateté du style des romans, qui m'avait un peu désarçonné au début. Le jeu des personnages est tout en retenue, leurs costumes, des uniformes militaires uniformément gris sont fonctionnels et austères, les effets spéciaux sont limités et les images de synthèse, dont on n'ignore pas qu'elles sont omniprésentes tout au long du film, savent se faire oublier (à part dans l’épisode de l’attaque des mutants dans les égouts qui s'étire en longueur et aurait pu être coupée des 2/3). Quant à la bande son (de James Newton Howard qui avait déjà composé celle des films précédents) elle soutient bien les images sans s'imposer.

Je ne doute pas cependant que certains spectateurs, tellement habitués aux excès des blockbusters, critiqueront cette sobriété que, personnellement, j'apprécie et qu’ils vont reprocher au réalisateur ce qu’ils considéreront comme un manque d’action, ce qui serait totalement injustifié. Avec le film précédent, on était déjà passé du film pour ados au film pour adultes.

Quant aux acteurs, j’avais déjà apprécié l’évolution du jeu de Jennifer Lawrence dans le film précédent. Elle se révèle cette fois dans toute sa maturité. Je ne reviendrai pas su ce que j’ai dit dans ma critique de la première partie sur les autres acteurs : Donald Sutherland incarne encore à la perfection le méchant au sommet de son ignominie, Philip Seymour Hoffman, dont on sait qu’il est décédé au début du tournage, est toujours aussi excellent. Mais je n’ai pas changé d’opinion en ce qui concerne Julianne Moore, qui est certes dans son rôle puisqu’elle incarne un personnage aveuglé par le goût du pouvoir qui a su faire taire en elle tout sentiment humain. J’aimerais cependant être sûr qu’elle joue bien un personnage ! On retrouve malgré tout avec plaisir cette fois Elizabeth Banks, la flamboyante Effie Trinket des précédents Hunger Games. Elle est moins effacée que dans le précédent film et a retrouvé un peu de sa flamboyance.  

vendredi 20 novembre 2015

SECRETS AND LIES série TV (USA 2015-...)


Secrets and Lies (« Secrets et mensonges ») est une série télévisée policière américaine créée par Barbie Kligman et diffusée à partir du 1er mars 2015 sur le réseau ABC1 et en simultané sur le réseau CTV2 au Canada. Il s'agit de l'adaptation de la série télévisée australienne homonyme diffusée en 2014.
En France, la série a été diffusée du 5 novembre 2015 au 19 novembre 2015 sur M6. Cependant elle reste inédite dans tous les autres pays francophones.

Résumé

La série se déroule dans une banlieue résidentielle aisée américaine. Les Cawford y occupent une maison spacieuse. Un matin, Ben Crawford (Ryan Phillippe), un artisan sans problème, marié et père de deux fillettes, Natalie (15 ans) et Abbey (12 ans), découvre dans le bois où il fait son jogging, le corps sans vie de Tom, un jeune garçon de 5 ans, fils de ses voisins et amis Jess et Scott Murphy. 

Dans un premier temps, la détective Andrea Cornell (Juliette Lewis), une femme dure et que l'on croit bornée, est convaincue de la culpabilité de Ben que les 1ers éléments de l'enquête accusent.  

Au fur et à mesure du développement de la série (10 épisodes), tous les éléments renforcent cette hypothèse de la culpabilité de Ben : il a eu une aventure avec Jess, Tom était son fils, etc.

Cependant, l’enquête approfondie que mène la détective Andrea la conduit à innocenter Ben alors que celui-ci finit par s’accuser du meurtre et Ben est incarcéré.

La première saison de la série se termine sur les aveux du véritable meurtrier.   

Mon opinion

Généralement, je fuis comme la peste les séries policières mais, dans le cas de celle-ci, je me suis pris au jeu surtout grâce à la présence de Ryan Phillippe, que j’avais trouvé formidable dans le film La défense Lincoln. Il y jouait un rôle trouble, celui d’un garçon a priori « bien sous tous rapport » accusé de meurtre à tort, que son avocat (Matthew McConaughey), convaincu de son innocence, défend bec et ongles jusqu'au moment où il se rend compte qu'il a été manipulé par son client. Il s'avère aussi excellent dans cette série et sa prestation ne m’a pas déçu.  

JUPITER, LE DESTIN DE L'UNIVERS film de science-fiction de L. et A. Wachowski (USA-2015)


Jupiter : Le Destin de l'univers (Titre original : Jupiter Ascending) est un film de science-fiction américain écrit, coproduit et réalisé par Lana et Andy Wachowski, sorti en 2015.

Résumé

Jupiter Jones (Mila Kunis) est une immigrée russe qui gagne sa vie en faisant des ménages. Elle rencontre alors Caine (Channing Tatum), un ancien militaire interplanétaire déchu venu sur Terre pour retrouver sa trace. Jupiter va alors comprendre sa destinée : elle est l'héritière d'une partie de l'univers…

Ma critique

Je n’avais pas pu voir se film lors de sa sortie au cinéma en février 2015 et je l’ai vu en DVD. J’étais pourtant assez tenté car j’aime généralement assez les films de science-fiction, même si je suis souvent plus déçu qu’enthousiasmé par ce que je vois, mais aussi en raison d'un casting impressionnant (Channing Tatum, Mila Kunis, Eddie Redmayne, Sean Bean, Douglas Booth, etc…)  En outre, les réalisateurs, Lana et Andy Wachowski, sont ceux de la saga Matrix.

La déception n’en a été que plus grande : ce film est un navet « jupitérien ». Un scénario aussi confus qu’indigent, un gloubi-boulga indigeste, un space opéra d’un kitsch ahurissant, des effets spéciaux affreux et indignes d'un budget de 175 millions de dollars (excusez du peu !) Même la musique, tonitruante et envahissante au possible, est un désastre ! Un film à donner raison à tous les détracteurs des films de science-fiction. 

Quelques rares scènes surnagent cependant de ce naufrage : Mila Kunis battant la mesure au milieu d’un essaim d’abeilles, à la fin, Caine (Channing Tatum) avec de somptueuses ailes d’ange déchu, mais pourquoi avoir transformé Eddie Redmayne, un acteur par ailleurs excellent (on l’a vu dans le rôle de Stephen Hawking dans Une merveilleuse histoire du temps), en ce pitoyable clone du Parrain en fin de course ? Mon dieu, que tout cela est mauvais ! 


mardi 17 novembre 2015

Iwan RHEON acteur gallois


Iwan Rheon dans "The Misfits"


Iwan Rheon est un acteur gallois né le 13 mai 1985 à Carmarthen (Pays de Galles). Je l'ai découvert dans la série anglaise The Misfits, où il joue le rôle de Simon, un garçon introverti, au regard magnétique, qui refoule une grande violence sous un comportement gentil et timide.

Il avait auparavant connu le succès dans la comédie musicale Spring Awakening, jouée aux Etats-Unis de 2006 à 2009. Il y incarnait le rôle de Moritz Steifel, un jeune homme fragile et perturbé, meilleur ami du héros, Melchior, son exact opposé.

Diplômé de la prestigieuse London Academy of Music and Dramatic Art, située à Hammersmith et dont sont sortis de grands acteurs anglais, Iwan est aussi musicien.

Il a intégré la 3ème saison de la série Game of throne en 2013. Il incarne le personnage de Ramsay Snow.  

Filmographie, TV, théâtre
  • 2009 : Spring Awakening (Comédie musicale)
  • 2009-2012 : The Misfits (TV) : Simon
  • 2010 : The Devil Inside Him - (Théâtre)
  • 2010 : Grandma's House (TV) : Ben (Episode 1x03)
  • 2010 : Coming Up (TV) : Luka (Episode 8x04)
  • 2011 : Secret Diary of a Call Girl (TV) : Lewis (Episode 4x08)
  • 2011 : Wild Bill : Pill
  • 2011 : Résistance : George
  • 2012: Wasteland (The Rise)
  • 2012 : Libertador
  • 2013 : Game of Thrones (TV) : Ramsay Snow
  • 2013 : Vicious (TV)
  • 2013 : Darkside (Radio play)
  • 2014 : Our Girl (BBC TV Serie)
Musique 

Compositeur et interprète depuis l'âge de 16 ans, il a été le chanteur du groupe Convictions jusqu'au moment où il s'est lancé dans une carrière solo. En 2010, il a publié son 1er disque (EP), Tongue tied,  un 2nd en 2011, Changing times et un 3ème, Bang Bang, en 2013. En avril 2015, il a publié son premier album, Dinard.  

lundi 16 novembre 2015

JE TE PROMETS (THE VOW) film de Michal Sucsy (USA-2012)



Je te promets (The Vow) est un film dramatique américain coécrit et réalisé par Michael Sucsy, et sorti en 2012. Il est inspiré de l'histoire vraie de Kim et Krickitt Carpenter.

Résumé

Un soir de neige, Léo (Channing Tatum) et Paige (Rachel McAdams), un jeune couple marié depuis cinq ans, sont percutés par un camion. Si Léo s’en sort indemne, ce n’est pas le cas de Paige qui reste dans le coma plusieurs mois. Lorsqu’elle se réveille, elle a perdu tout souvenir de son passé récent, dont les cinq années qu’elle a vécues avec Léo qui est, pour elle, un parfait étranger. 

Parallèlement, la famille de Paige, une famille de grands bourgeois de Chicago, qui avait vu d’un mauvais œil son mariage avec Léo, un musicien, profite de la situation pour la récupérer. 

Incapable d’aider sa femme à retrouver ses souvenirs, Léo, qui n'a pas de famille, va perdre la seule personne qui ait jamais compté pour lui. Prêt à tout, il décide de se battre et de reconquérir sa femme comme s’ils venaient juste de se rencontrer. 

Malgré tous ses efforts, Paige ne retrouve pas ses souvenirs avec Léo et elle finit par demander le divorce. Mais, suite à une confidence que lui fait un jour une amie, elle se rend compte que sa famille l’a manipulée et elle renoue avec Léo.

Mon opinion sur ce film


J’ai vu ce film, que je ne connaissais pas, à la télévision. Je m’intéresse toujours beaucoup aux sujets touchant la mémoire ou ici l’amnésie et c’est ce qui m’a donné envie de le voir. Certes le film n’est pas un film d’auteur et reste avant tout un divertissement. Mais il se laisse regarder. Channing Tatum y est parfait en grand gamin un peu perdu  qui se bat avec obstination pour reconquérir celle qu’il aime et il finit par y parvenir.  C’est un film sympathique et optimiste, ce qui n’a pas de prix au milieu des heures sombres que nous vivons.  

Dans le même esprit :

samedi 14 novembre 2015

A VIF ! Film de John Wells (USA-2015)


À vif ! (Burnt) est un film américain réalisé par John Wells, sorti en 2015.

Résumé

Adam Jones (Bradley Cooper) est un chef américain qui a fait ses armes à Paris mais a craqué suite à l’abus d’alcool et de drogues. Lorsque le film commence, on le voit en train d’ouvrir sa millionième huître dans un bouge de la Nouvelle-Orléans, chiffre qu’il note méticuleusement dans un carnet qui ne le quitte pas. On comprend qu’il s’est lui-même imposé cette période de purgatoire avant de se revenir sur le devant de la scène.

Il plaque alors son boulot merdique pour venir à Londres, où il prend une chambre à l’hôtel tenu par son ex-camarade, Tony (Daniel Brühl). Celui-ci le reçoit mal car, par ses colères et sa violence,  Adam a mis en pièces leur belle amitié.

Mais Adam ne se laisse pas décourager et avec une obstination qui confine à la folie, il recherche dans tout Londres les meilleurs cuisiniers et finit par imposer son équipe à Tony.
Au départ les choses se passent plutôt bien mais, bien qu’il ne boive plus et ne se drogue plus, Adam exige trop de son équipe et menace par sa violence de tout faire voler en éclats.

 Mon opinion sur ce film

Je ne serais pas allé voir ce film si je n’en avais pas entendu une bonne critique dans « On aura tout vu », l’émission consacrée au cinéma le samedi sur France Inter. Je ne suis en effet pas particulièrement passionné par toutes ces émissions du style Top Chef ou le Meilleur pâtissier dont la télévision nous inonde depuis quelques temps. Ceci dit, j’avais beaucoup apprécié le film de Christian Vincent Les Saveurs du Palais avec Catherine Frot dans le rôle d’Hortense Laborie, la cuisinière personnelle de François Mitterand, film « savoureux » à tous les sens du terme. Avec A vif !, nous sommes plutôt dans la compétition, la violence, voire la folie, que dénoncent de plus en plus de connaisseurs des restaurants étoilés. Mais le film, presque traité comme un thriller, est réellement épatant, sans temps morts, avec d’excellents dialogues et de très bons acteurs. Je ne m’attendais pas à retrouver le Marine d’American Sniper Bradley Cooper dans le rôle d’un chef étoilé mais il s’en sort très bien et il est parfaitement crédible. Dommage pour les autres acteurs, qu’il écrase un peu de sa carrure et de ses yeux bleus. Même notre Omar Sy national est éclipsé dans un rôle qui, pour être secondaire, n’est pourtant pas négligeable, de même que Daniel Brühl, un de mes acteurs-fétiche, que j’ai trouvé bien meilleur dans d’autres films. Sans parler d'Uma Thurman, dont l'apparition fantomatique ne marquera pas les esprits. Une mention spéciale cependant pour un jeune acteur que je ne connaissais pas, Sam Keeley. Il est irlandais et a fait ses premières apparitions au côté de Robert Sheehan dans la série The Misfits. Il a un magnétisme certain. C’est aussi un chanteur. Je pense qu’il ira loin. Emma Thompson n'est pas mal non plus dans le rôle d'une psy, même si on a du mal à la reconnaître.    

vendredi 13 novembre 2015

MON BABYSITTER comédie romantique (USA-2010)


Mon babysitter est un film américain réalisé par Bart Freundlich et sorti en 2009 lors de sa première sortie mondiale en Allemagne et en novembre 2010 en France.

Résumé

Sandy (Catherine Zeta-Jones) vient de divorcer. Elle emménage au-dessus d’un café à Manhattan avec ses deux jeunes enfants, Frank et Sandie et, lorsqu’elle trouve du travail, elle ne sait pas comment faire garder ses enfants. Aram (Justin Bartha) est le serveur du café. Elle sympathise avec lui et, pour la dépanner, il accepte de garder les enfants avec qui il s’entend à merveille.

Leur relation, qui avait commencé comme une relation de simple amitié, prend un tour amoureux et, malgré leur différence d’âge (il n’a que 25 ans alors qu’elle frôle la 40e), ils deviennent amants.

Sandy tombe enceinte et développe une grossesse extra-utérine qu’elle met sur le compte de son âge. Prenant conscience que cette histoire d’amour est partie sur de mauvaises bases, elle y met brutalement fin.

Pour se consoler, Aram s’embarque pour un tour du monde. A son retour, plusieurs années après, il tombe par hasard sur Sandy, qui ne l’a pas remplacé car elle en est toujours amoureuse.

Mon opinion sur ce film


Sympathique comédie romantique que j’ai vue par hasard il y a quelques jours sur M6. Drôle et cool mais pas que…  car ce film pose aussi la question de la condition de la femme qui a sacrifié sa carrière pour élever ses enfants et qui se retrouve sans ressources lors de son divorce, celui aussi de la différence d’âge. Certes, tout cela est vu et revu et nous rappellera d’autres films où l’on retrouve les mêmes situations. Sandy s’en tire plutôt bien car elle retrouve facilement un emploi  bien rémunéré et tout cela est assez léger. 
L’ensemble donne un film agréable avec des situations plus cocasses que véritablement dramatiques mais cela fait du bien parfois, de se dire qu’après tout, la vie n’est pas toujours tragique.  

Dans le même esprit :

lundi 2 novembre 2015

PAN Film de Joe Wright (GB, USA, AU - 2015)


Pan est un film fantastique britannico-australo-américain en 3D sorti en 2015. Le film a été réalisé par Joe Wright, sur un scénario de Jason Fuchs, très librement inspiré des "Aventures de Peter Pan" de James Matthew Barrie. 

Résumé

Peter (Levi Miller) est un jeune orphelin déposé par sa mère Mary (Amanda Seyfried) à sa naissance devant la porte d’un orphelinat de Londres dirigé par Mère Barnabas (Kathy Burke). Pendant un des bombardements de Londres pendant la Seconde Guerre Mondiale, Peter et son meilleur ami Nibs, qui se doutent que les religieuses détournent à leur profit la nourriture qu’elles sont censées donner à leurs pensionnaires, échappent à la surveillance de leurs gardiennes pour chercher la planque de la mère supérieure. Alors qu’ils fouillent son bureau, Peter découvre une lettre que sa mère lui avait écrite lors de son abandon. Dans cette lettre, elle lui déclare son amour et l’assure qu’ils se retrouveront « dans ce monde ou dans un autre. »

Quelques temps après cet événement, en représailles, Mère Barnabas appelle les pirates qui, pendant la nuit, amarrent leur bateau volant au-dessus de l’orphelinat et enlèvent les enfants pour les emmener au Pays imaginaire. Là, ils sont conduits au bagne de l’horrible Barbe Noire (Hugh Jackman) qui les oblige à travailler durement dans des mines d’où il extraie la poudre de fée.

Peter devient l’ami d’un autre mineur, James Hook  (Garrett Hedlund) et, grâce à l’aide de  Smee (Adeel Akhtar), ils arrivent à s’échapper du bagne où les retient Barbe-Noire et se réfugient parmi les Indiens, dirigés par Tiger Lily (Rooney Mara).

Les acteurs
  • -          Peter : Levi Miller
  • -          James Hook : Garrett Hedlund
  • -          Barbe-Noire : Hugh Jackman
  • -          Mary : AmandaSeyfried
  • -          Tiger Lily : Rooney Mara

Mon opinion sur ce film

Je suis un grand fan du personnage de Peter Pan. Je ne suis pas gêné par une énième réinterprétation du génial mythe du « garçon qui ne voulait pas grandir » inventé par James Barrie au XIXe siècle, à condition que l’on ne réinvente pas n’importe quoi : certes, si Barbe Noire reste le méchant, pourquoi avoir fait de Hook un gentil aussi insipide et du camp des Indiens un improbable Disneyland illuminé comme un sapin de Noël ?

La grande découverte de ce film sans queue ni tête restera le jeune acteur australien Levi Miller qui m’a rappelé Asa Butterfield à ses débuts. J’espère que ce navet à grand spectacle auquel la 3D n’apporte rien, une carrière à la hauteur de son jeune, mais néanmoins évident, talent.  

Je vous conseille plutôt :
  • Peter Pan dessin animé de Walt Disney-1953 (chef d'oeuvre éblouissant d'inventivité et de drôlerie et jamais surpassé)
  • Hook de Steven Spielberg - 1991 (pour la prestation de Robin Williams)
  • Peter Pan de P.J. Hogan - 2003 (avec Jeremy Sumpter)
et surtout :