lundi 21 décembre 2015

STAR WARS EP. VII : LE REVEIL DE LA FORCE de J.J. Abrams (USA-2015)


Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (Star Wars Episode VII: The Force Awakens) est un film de science-fiction space-opera américain co-écrit et réalisé par J. J. Abrams, sorti en 2015.

C'est le septième opus de la saga Star Wars ; il fait suite à l'épisode VI : Le Retour du Jedi sorti en 1983 (soit 32 ans plus tôt !) Il met en scène les anciens personnages de la première trilogie, Leia Organa (Carrie Fisher), Han Solo (Harrison Ford), Luke Skywalker (Mark Hamill) et Chewbacca (Peter Mayhew), et les protagonistes centraux de la « nouvelle génération », Rey (Daisy Ridley), Finn John Boyega), Poe Dameron (Oscar Isaac) et le maléfique Kylo Ren/Ben Solo (Adam Driver).

Le Réveil de la Force est le premier film de la troisième trilogie Star Wars planifiée et annoncée après l'acquisition de Lucasfilm par The Walt Disney Company en octobre 2012. Le film est produit par J. J. Abrams, son collaborateur de longue date Bryan Burk et la présidente de Lucasfilm Kathleen Kennedy. En plus de la réalisation et de la production, Abrams a également co-écrit le film avec Michael Arndt et Lawrence Kasdan, qui a co-écrit les films de la trilogie originale L’Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi.

Rappel

L'univers de Star Wars se déroule dans une galaxie théâtre d'affrontements entre les Chevaliers Jedi et les Seigneurs noirs des Sith, personnes sensibles à la Force, un champ énergétique mystérieux leur procurant des pouvoirs psychiques. Les Jedi maîtrisent le côté lumineux de la Force, pouvoir bénéfique et défensif, pour maintenir la paix dans la galaxie. Les Sith utilisent le côté obscur, pouvoir nuisible et destructeur, pour leur usage personnel et pour dominer la galaxie. 
Pour amener la paix, une République galactique a été fondée avec pour capitale la planète Coruscant. Mais, tout au long de son existence, elle est secouée par des sécessions et des guerres. Le seigneur Sith Dark Sidious, masquant sa véritable identité sous les traits du sénateur Palpatine de la planète Naboo, fomente un complot qui lui permet de se faire élire chancelier suprême de la République, d'éliminer les Jedi, de retourner l'un d'entre-eux, Anakin Skywalker, pour en faire son apprenti Dark Vador, et de faire tomber la République, remplacée en 19 av. BY* par un Empire galactique autoritaire et discriminatoire qu'il dirige.

Mais après plus de vingt années, la brutalité du régime provoque l'apparition d'une opposition armée : l'Alliance rebelle. Parmi eux se trouvent les jumeaux d'Anakin, Luke et Leia, cachés dès leur naissance par les derniers maîtres Jedi. L'Alliance fête sa première victoire lors de la bataille de Yavin (BY) (mise en scène dans Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir), lorsqu'une escadrille parvient à détruire l'arme absolue de l'Empire, l’Étoile Noire. En 3 ap. BY, l'Empire contre-attaque en détruisant la base principale des rebelles sur la planète Hoth.

Un an plus tard, en 4 ap. BY, l'Empereur Palpatine supervise la construction d'une nouvelle station de combat en orbite autour de la lune forestière Endor. Guidée par Luke Skywalker, l'Alliance rassemble ses forces pour tenter le dernier assaut. Dans la bataille, Dark Vador redevient le Jedi qu'il était — Anakin Skywalker — et se sacrifie pour son fils en tuant Palpatine. C'est le début d'une nouvelle ère.

Résumé de l’épisode VII : le réveil de la force

Plus de trente ans après la bataille d'Endor, la galaxie n'en a pas fini avec la tyrannie et l’oppression. Les membres de la Résistance menés par l’ex-princesse Leia, devenue la générale Leia Organa, combattent les nouveaux ennemis de la République, le Premier Ordre. A la tête de ce nouveau régime brutal se trouvent le Leader suprême Snoke et son apprenti, le jeune Kylo Ren, le fils qu’ont eu ensemble Han Solo et de Leia Organa. Initialement formé par Luke Skywalker pour devenir un Jedi, il est passé du côté obscur de la Force.

Luke Skywalker a disparu et personne ne sait où il est, ou si seulement il est est mort ou vivant.
Lorsque le film commence, Poe Dameron, l’un des meilleurs pilotes de la résistance, accompagné de son droïde BB-8, arrive sur la planète Jakku pour rencontrer Lor San Tekka (Max Von Sydow) qui lui remet une carte sur laquelle sont portées les coordonnées de l’endroit où se cache Luke. Mais les soldats du Premier Ordre, conduits par Kylo Ren envahissent le village et le brûlent. Avant d’être fait prisonnier et emmené sur le vaisseau amiral du Premier Ordre, il parvient à confier la carte à BB-8 qui s’enfuit.

Un peu plus tard, BB-8 est secouru in extremis par Rey, une jeune femme qui survit en pillant les épaves échouées sur Jakku en en revendant les pièces.

Pendant ce temps, Poe Dameron est torturé par Kylo Ren et finit par avouer où se trouve la carte. Il s’échappe cependant miraculeusement des griffes du Premier Ordre grâce à l’aide d’un stormtrooper dissident matricule FN-2187 que Poe renommera, lorsqu’ils se seront enfuis en volant un Tie-fighter, du nom de Finn.

Ils seront abattus en arrivant sur Jakku et Finn, rescapé, fera la connaissance de Rey et, se faisant passer à ses yeux pour un résistant, il lui révèlera l’importance de BB-8.

Pour échapper au Premier Ordre qui les a retrouvés sur Jakku, ils volent un vieux vaisseau abandonné qui s’avère être le mythique Faucon Millenium de Han Solo.

Plus tard, alors qu’ils sont dans l’espace, le Faucon Millenium est happé par un immense vaisseau conduit par Han Solo (Harrison Ford) et Chewbacca. Ensemble, et avec l’aide de la Résistance, ils parviendront à détruire Starkiller, la planète-arme du Premier Ordre. Mais, lors de la dernière confrontation entre Han Solo et son fils Kylo Ren, celui-ci le transperce de son sabre laser.

Revenus sur la base de la Résistance, Rey, Finn et Poe (qui a survécu au crash sur Jakku) retrouvent R2D2, resté muet depuis sa séparation d’avec Luke. Au contact de BB-8, celui-ci se réactive et délivre la partie de carte manquante dans la mémoire du petit droïde.

Ensemble, ils vont rechercher Luke et Rey lui rend son sabre laser.

Mon opinion sur ce film

Bien que passablement énervé par le battage médiatique fait par Disney autour de la sortie de ce film, je ne pouvais rater cet événement. J’ai été bon public même si je n’ai pas joint mes applaudissements à ceux des autres spectateurs à la fin du film. Je n’arrive pas à me souvenir quand, pour la dernière fois, une salle de cinéma en liesse a applaudi un film ? Etait-ce pour un Harry Potter, pour un Seigneur des Anneaux ? Je ne sais plus… Quoiqu’il en soit, je ne cracherai pas dans la soupe et je reconnais que j’ai apprécié, sinon le film lui-même, du moins les performances techniques. J'ai cependant beaucoup de critiques à formuler (trop de batailles, de poursuites et de combats) et de regrets (dommage que la psychologie des personnages ait été si peu approfondie). Les retrouvailles d’Han Solo et de l’ex-princesse Leia (devenue générale) m’ont parues bien fades et presque ridicules… Que dire aussi de la dernière scène où Rey rend à Luke son sabre-laser ? C’est pitoyable et mieux aurait valu nous en dispenser. Heureusement que les images, filmées dans les somptueux décors naturels de Skellig Michaël en Irlande, nous font un peu oublier notre déception. Quant aux dialogues, insipides au possible, on aurait pu espérer mieux... L'ensemble est assez décevant, non sur le plan de la réalisation ni des effets spéciaux, époustouflants, mais sur le plan du contenu, brouillon, qui ressemble hélas à ce qu'il est, et que ce qu'il est : une machine à fric mise en place pour rentabiliser les délirantes sommes payées par Disney pour s'approprier le rêve.

Où es-tu George Lucas ? Sans doute que les millions de dollars empochés pour céder tes droits à Disney t’ont-ils fait oublier que c’était toi, à l’origine, qui nous avait tant fait rêver…

En fin de compte, le seul intérêt de ce film est de donner aux générations actuelles l'envie de se replonger dans la fabuleuse saga Star Wars commencée il y a presque 40 ans.  

PS: Un dernier conseil : allez voir ce film pendant qu’il passe encore au cinéma car, à moins que votre télé ne soit équipée d’un super-super écran équipé de la 3D, vous n’aurez jamais chez vous le même effet que dans une grande salle.  

*BY = La bataille de Yavin. La bataille de Yavin marque le début de l'an 0 dans la chronologie de l'univers de Star Wars. Elle marque le paroxysme de l'épisode IV - Un nouvel espoir lors duquel l’Etoile Noire est détruite et est instaurée la Nouvelle République.

Voir aussi, dans ce même blog :





jeudi 17 décembre 2015

BELLE ET SEBASTIEN, L'AVENTURE CONTINUE film de C. Duguay (FR-2015)


Belle et Sébastien : l'aventure continue est un film français réalisé par le réalisateur canadien Christian Duguay, qui succède à Nicolas Vanier qui avait réalisé Belle et Sébastien sorti en 2013. Ce second film est sorti dans les salles le 9 décembre 2015.
Résumé

L’action se déroule en septembre 1945, juste après la fin de la 2ème guerre mondiale. Sébastien (Félix Bossuet) a maintenant 10 ans et vit toujours avec Belle et César (Tchéky Karyo) au chalet. Tous les deux attendent le retour d'Angelina (Margaux Chatelier) qui doit revenir avec un avion militaire américain. Mais l’avion s’écrase sur un sommet des Alpes peu avant d’atterrir. Sébastien et César, convaincus qu’Angelina est vivante, partent à sa recherche en convainquant Pierre (Thierry Neuvic), un aviateur bougon, de survoler le lieu du crash. Pierre accepte de partir à la recherche d’Angelina mais refuse d’embarquer César et Sébastien. Mais Sébastien s’introduit subrepticement dans l’avion avec Belle juste avant le décollage. Lorsque Pierre le découvre, il est furieux et Belle, croyant qu’il menace l’enfant, le mord au poignet, lui faisant perdre la direction de l’avion, qui atterrit en catastrophe au bord d’un lac.

César et le mécanicien de Pierre (Jeffrey Noel) partent à sa recherche. Pendant ce temps, Pierre et Sébastien, accompagnés de Belle, ont rejoint le campement de pompiers venus éteindre le feu. Y ont été regroupés des réfugiés italiens parmi lesquels Sébastien fait la connaissance de Gabriel/le (Thylane Blondeau), un garçon manqué avec qui, bravant le feu, il part à la recherche d’Angelina qui git, blessée, au fond d’une grotte. Avec l’aide de Pierre, ils viennent à son secours.

Mon opinion sur ce film

On retrouve avec plaisir les personnages du 1er opus. On aurait pu s’attendre que Félix Bossuet ait beaucoup changé en deux ans. Ce n’est pas le cas : il est toujours aussi craquant et les autres acteurs sont à la hauteur, en particulier Thierry Neuvic, qui est excellent. Une découverte, aussi, celle de Jeffrey Noel qui m’a fait penser à Pierre Niney à ses débuts, ce qui n'est pas un mince compliment. 

Par contre, si les paysages sont toujours magnifiques, le scénario est absolument catastrophique et la vraisemblance n’est pas au rendez-vous : comment imaginer qu’Angelina ait pu survivre à une chute de plusieurs mètres dans une cheminée rocheuse sans la moindre égratignure et qu’elle se sorte d’un tel enfer avec une mine aussi fraîche ? On aurait pu aussi épargner au spectateur la ridicule panoplie d’animaux trop bien dressés (loups, ours et autre ménagerie fuyant l’incendie...

Dommage car le 1er film était réussi. Belle et Sébastien n’ont rien gagné au changement de réalisateur.

lundi 14 décembre 2015

OBLIVION film de SF de J. Kosinski (USA-2013)


Oblivion est un film de science-fiction post-apocalyptique américain écrit, produit et réalisé par Joseph Kosinski, et sorti en 2013. Le scénario est basé sur le comics du même nom. Selon Kosinski, Oblivion est un hommage aux films de science-fiction des années 1970.

Résumé

L’action est censée se dérouler en 2077. En 2017, la Terre a été dévastée par un conflit contre des envahisseurs extraterrestres appelés les Scavs (pour « scavengers » ou « charognards », les « chacals » dans la version française). Après que la Lune a été détruite, les humains survivants sont provisoirement hébergés sur une gigantesque station orbitale en forme de tétraèdre que l’on appelle « le Tet », en attendant de pouvoir s’installer sur une colonie sur Titan, l’une des lunes de Saturne.

Jack Harper (Tom Cruise) est un technicien dont le rôle est de réparer et d'entretenir les drones protégeant les stations chargées d'extraire les matières premières, en particulier l'eau de mer, présentes sur Terre pour les transformer en énergie destinée à terraformer la colonie de Saturne. Lorsqu’il n’est pas en mission, il vit avec Victoria « Vika » (Andrea Riseborough) sur une plateforme-maison futuriste arrimée sur un sommet terrestre qui culmine au-dessus des nuages. Le rôle de Vika est d’assurer la liaison avec Sally (Melissa Leo), en poste sur le Tet (le Tétraèdre).

Mais cela, c’est ce que croit Jack Harper (et le spectateur). La réalité, qu’il découvre à l’occasion du crash d'un vaisseau spatial est bien différente.

Lors de ce crash d’un vaisseau terrestre, Jack décide, enfreignant en cela les ordres supérieurs, de se rendre sur les lieux. Parmi les débris fumants, il découvre les caissons de tout un équipage humain en biostase. Parmi eux se trouve le caisson d’une « inconnue » qu’il reconnaît car il l’a déjà souvent vue en rêve. Sa réaction normale est de porter assistance aux survivants du crash et en particulier de l’inconnue de ses rêves dont le nom, inscrit sur le caisson, est Julia (Olga Kurylenko). Mais il n’en a pas le temps car un drone, envoyé par le Tet, détruit les caissons et tue les survivants. Jack, n’écoutant que son instinct s’interpose entre le drone et le caisson de Julia et la sauve puis il la ramène à la station, ce qui n’est pas du goût de Vika qui, jusqu’à présent, partageait sa vie (et son lit). Ressentant une attirance inexplicable pour Julia, Jack découvre qu’ils ont été mariés et qu’on lui a menti sur toute la ligne sur ce qui s’est passé sur Terre.

Les Scavengers ne sont pas des monstres extraterrestres mais les humains survivants de la guerre dirigée contre les Terriens par ceux-là même qui ont créé le Tet et les drones, dans le seul but d’exploiter à leur profit les ressources naturelles de la Terre. La colonie sur Saturne est une pure fiction. La race humaine n’est plus représentée par les groupes de Scavengers qui survivent dans le seul but d’anéantir le Tet. Jack et Vika sont, sans le savoir, des clones d’eux-mêmes au service du Tet et, en retrouvant ses souvenirs au contact de Julia, Jack comprendra qu’il a été manipulé et sacrifiera l’un de ses clones pour détruire le Tet et débarrasser la Terre de ses véritables ennemis.

Autour du film

Les scènes du film ont été tournées avec la nouvelle caméra Sony CineAlta F657 en extérieur à travers les États-Unis et en Islande. À partir de mi-mars 2012 l'équipe a tourné six semaines en Louisiane : un mois dans la capitale Bâton-Rouge et environ deux semaines à La Nouvelle-Orléans.

Selon le réalisateur, l'ensemble du montage avait à l'origine une durée de plus de trois heures mais, il a été réduit d’une heure (124 min) pour sa projection en salles.  

Mon opinion sur ce film

Bien qu’amateur de films de science-fiction, je n’avais pas vu ce film lors de sa sortie en salles. Je ne le regrette pas car j’ai rarement vu un scénario plus confus. Kosinski n’est ni Andrew Niccol (Bienvenue à Gattaca, Les âmes vagabondes, Time out), ni Christopher Nolan (Batman begins, Inception, Interstellar). Tom Cruise, une fois de plus est très à l’aise dans un rôle de héros et tire bien son épingle du jeu mais il est bien le seul, les autres acteurs (en particulier les trois actrices) étant quasiment invisibles. Les décors sont (presque trop) sobres et les effets spéciaux pas trop envahissants. Mais c’est bien tout : ce film ne restera pas dans les mémoires et sera vite oublié.  Si vous n'avez pas encore vu ce film, ne le regrettez pas.    

jeudi 10 décembre 2015

FURY film de guerre de David Ayer (USA-2014)



Fury est un film de guerre américano-chinois coproduit, écrit et réalisé par David Ayer, sorti en 2014.
Synopsis
Nous sommes en avril 1945, quelques jours avant la chute d’Hitler. L’armée américaine progresse lentement vers Berlin, affrontant sur son chemin les derniers combattants allemands d'autant plus dangereux qu'ils n'ont plus rien à perdre. Le sergent Don « Wardaddy » Collier (Brad Pitt) commande un char M4 Sherman et son équipage de cinq soldats de la 2e division blindée américaine pour une mission risquée derrière les lignes ennemies durant la campagne d'Allemagne. Son équipe est formée de :


-              T-5 Boyd Swan, surnommé « La Bible » (Shia LaBeouf)
-              Caporal Trini Garcia, surnommé « Gordo » (Michael Peña)
-              Grady Travis, surnommé « Coon-Ass (Jon Bernthal)

Le remplaçant de l’un des servants de mitrailleuse, qui vient d’être tué et dont les restes humains tachent encore le siège, est un tout jeune secrétaire-dactylographe qui ne s’est jamais battu, Norman Ellison (interprété par Logan Lerman).
Les chars américains sont fragiles et résistent mal aux assauts de leurs homologues allemands, beaucoup plus résistants. Les Américains sont à bout de ressources, aussi bien en hommes qu'en équipements ou en munitions.
Mon opinion sur ce film

Généralement, tous les films de guerre réalisés par Hollywood dépeignent une armée américaine triomphante et victorieuse. Ce film est une exception en ce qu'il nous montre, d'une manière quasiment encore jamais montrée, une armée presque défaite, à bout de ressources, aussi bien en ce qui concerne les hommes que l'équipement. Le film se termine comme il avait commencé, dans la boue et le sang, les cadavres mêlés, les corps épuisés et souffrants. De l'escouade conduite par "Wardaddy", le seul à s'en sortir vivant (mais combien psychologiquement marqué), sera le jeune Norman. Le film est dur, âpre et sans concession. Les hommes y sont comme des bêtes qui se battent, comme le dit l’un des protagonistes pour « vivre jusqu’au jour suivant ». Ce n'est pas un divertissement. On y voit des horreurs qu'on aimerait ne jamais voir mais que l'on sait pourtant exister : c'est la guerre dans ce qu'elle a de plus laid.  
En ce qui concerne les acteurs, rappelons que Shia LaBeouf  est réellement devenu connu du grand public dans des blockbusters comme Transformers (2007) ou Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (2008); quant à Logan Lerman, il avait joué le rôle de Percy dans la série pour adolescents des Percy Jackson : Percy Jackson, le voleur de foudre (2010) et Percy Jackson, la mer des monstres (2013). Michael Peña jouait déjà le rôle d'un militaire dans Lions et agneaux de Robert Redford (2007).    
Dans le même genre, vous pouvez voir :


mercredi 9 décembre 2015

Justin CHATWIN (acteur canadien)



Justin Chatwin est né à Nanaimo en Colombie Britannique (Canada) le 31 octobre 1982. Il est notamment connu pour avoir joué dans la version américaine de la série télévisée Shameless.

Biographie

Fils d'une réalisatrice de documentaires et d'un ingénieur, il étudie le commerce à l'Université of British Columbia. Justin Chatwin aime la chasse et la pêche. Il a été un ambassadeur pour la fondation Operation Smile.

Il fait ses premiers pas devant la caméra à l'âge de 18 ans et a, à ce jour, tourné dans plus de 20 films et séries TV dont Taken (2002) et Lost (2006). Il a joué le fils de Kevin Nealon dans l'épisode pilote de Weeds (2005 et 2012). On a pu le voir aux côtés de Patrick Huard dans le drame québécois Funkytown. Depuis 2011, il interprète Jimmy Lishman dans l'adaptation US de Shameless (2011 à aujourd’hui). En 2015 il joue le rôle de Jason Kellerman dans la série a succès Orphan Black au côté de Tatiana Maslany.

Au cinéma, il a interprété le rôle de Robbie dans le film La Guerre des mondes de Steven Spielberg dont la vedette principale est Tom Cruise (2005).

Je l'ai découvert au côté de Jamie Bell dans le film Generation RX (2005).

Filmographie

  • 2001 : Christy, Choices of the Heart, Part I: A Change of Seasons (feuilleton TV) : John Spencer
  • 2001 : Josie and the Pussycats : Teenage Fan
  • 2001 : Christy, Choices of the Heart, Part II: A New Beginning (feuilleton TV) : John Spencer
  • 2002 : Disparition (Taken) (feuilleton TV) : Clauson (Saison 1, Épisode 9-10)
  • 2003 : The Incredible Mrs. Ritchie (TV) : Lawrence
  • 2004 : Traffic (feuilleton TV) : Tyler McKay
  • 2004 : Destins violés (Taking Lives) : Matt Soulsby
  • 2004 : P'tits Génies 2 (SuperBabies: Baby Geniuses 2) de Bob Clark : Zack
  • 2005 : The Chumscrubber/Génération RX : Billy
  • 2005 : La Guerre des mondes (War of the Worlds) : Robbie
  • 2005 et 2012 : Weeds : Josh Wilson (Saison 1, Épisode 1, Saison 8 Épisode 12/13)
  • 2006 : Lost : Eddie (Saison 3, Épisode 3)
  • 2007 : The Invisible : Nick Powell
  • 2008 : Middle of Nowhere: Ben Pretzler
  • 2009 : Dragonball Evolution : Son Goku
  • 2010 : Funkytown : Tino
  • 2011 - ... : Shameless : Jimmy Lishman (saison 1- saison 3 : régulier; saison 41: récurrent)
  • 2014 : Bang Bang Baby : Bobby Shore
  • 2015 : Orphan Black : Jason Kellerman (Saison 3)


mardi 8 décembre 2015

LE PONT DES ESPIONS film de Steven Spielberg (US-2015)



Le Pont des espions (Bridge of Spies) est un film d'espionnage américano-germano-indien inspiré de faits réels, réalisé par Steven Spielberg, sorti en 2015.

Résumé

En 1956, en pleine guerre froide, un avocat américain spécialisé dans les assurances, James Donovan (Tom Hanks), accepte de défendre comme avocat commis d’office Rudolf Abel (Mark Rylance), un espion soviétique œuvrant sur le sol américain. À cause de la véritable hystérie contre les communistes et du risque d’une guerre nucléaire qui terrorise les Américains, les gens le considèrent comme un traître, même au sein du système judiciaire. Alors que Rudolf Abel est pratiquement condamné d’avance à la peine de mort, il parvient à obtenir que sa peine soit commuée en prison à vie, suggérant qu’en cas de capture d’un espion américain, il pourra servir de monnaie d’échange.

Parallèlement au cas de Rudolf Abel, le film nous raconte deux autres histoires : celle de jeunes soldats américains recrutés par la CIA pour exécuter des missions d’espionnage au-dessus des territoires soviétiques et celle d’un jeune étudiant américain en économie, Frederic L. Pryor, arrêté à Berlin Est par la STASI qui l’accuse d’espionnage. 

James Donovan accepte la mission difficile qui consiste à se rendre à Berlin-Est, contrôlé par les Soviétiques, sans protection diplomatique car les Etats-Unis ne reconnaissant pas officiellement l’annexion de l’Allemagne de l’Est, ils ne veulent pas impliquer leur diplomatie.

Lors de son arrivée à Berlin, Donovan est mis au courant du cas du jeune étudiant, Francis Gary Powers, qui a le même âge que l’un de ses proches collaborateurs, Doug Forrester, à qui il est très attaché. Il ne peut se résoudre à ne sauver que Pryor et il va tenter son va-tout pour sauver les deux jeunes Américains, le pilote et l'étudiant, en échange de l’espion russe. Grâce à un sens aigu de la négociation et à un entêtement qui aurait pu lui coûter la vie ou, à tout le moins, condamner sa mission, il sortira victorieux de ce difficile challenge et récupérera in extremis les deux Américains.

L’échange se produira en pleine nuit et par un froid glacial sur le pont de Glienicke.    

Distribution

  • Mark Rylance : William Fischer / Rudolf Abel
  • Amy Ryan : Mary Donovan
  • Billy Magnussen : Doug Forrester
  • Austin Stowell : Francis Gary Powers (l'aviateur fait prisonnier par les Russes)
  • Will Rogers : Frederic Pryor (l'étudiant américain fait prisonnier par les Allemands de l'Est)

Autour du film

Une première adaptation de cette histoire vraie avait fait l’objet, en 1976, d’un téléfilm inspiré de la biographie de Powers sous le titre « Powers: The True Story of the U-2 Spy Incident ». Lee Majors interprétait Powers et James Gregory faisait une courte apparition dans le rôle de l'avocat américain James Donovan.

Après que Matt Charman ait soumis un premier projet de scénario à Steven Spielberg, celui-ci lui fait part de son intérêt pour en réaliser un film mais le scénario final a été réécrit par les frères Coen.

Tournage

Le début du film, qui se déroule aux Etats-Unis, est tourné en septembre 2014 à Brooklyn en puis à  Astoria dans le Queens. Un mois plus tard, l'équipe quitte New York pour les studios de Babelsberg à Potsdam, dans la banlieue de Berlin en Allemagne, pour un tournage prévu jusqu'à fin novembre 2014.   Les 24 et 25 octobre 2014, des scènes sont tournées à l'aéroport de Berlin-Tempelhof avec un authentique C-54 Skymaster. Une scène-clef d'échange de prisonniers est filmée sur le pont de Glienicke, là même où avait eu lieu l'échange en 1962. Mi-novembre 2014, le tournage a lieu également à Wrocław en Pologne ; Courant décembre, des scènes sont tournées sur la Beale Air Force Base en Californie.

Musique

La BO du film devait être réalisée par le grand compositeur John Williams mais, suite à des problèmes de santé de ce dernier, elle a été confiée à Thomas Newman.

Mon opinion sur ce film
Loin d'être un film de pur divertissement dans la veine de ceux qui ont rendu célèbre Steven Spielberg (Les dents de la mer, la série des Indiana Jones ou Jurassic Park), ce film se rattache aux films "sérieux" et engagés de Steven Spielberg dans lequel ce dernier n'a pas hésité à montrer toute sa profondeur comme dans La liste de Schindler (le sauvetage de Juifs promis à l'extermination), Amistad (l'esclavage des noirs), Il faut sauver le soldat Ryan (2ème guerre mondiale) ou Le terminal (un immigré sans papiers bloqué dans l'aéroport John Fitzgerald Kennedy), tous inspirés, comme Le pont des espions, de faits réels. Le seul reproche que je ferai à ce film, c'est sa longueur (141 min) et sa relative lenteur. Mais les acteurs sont formidables : Tom Hanks Mark Rylance, qui joue le rôle de l'espion russe, sans parler des rôles secondaires qui ne déméritent pas, ce qui est toujours à l'honneur d'un grand réalisateur. En outre, le travail de reconstitution qui a été fait, parfait dans tous ses détails, mérite le respect. Sans être un chef d'œuvre du même niveau que La liste de Schindler ou Il faut sauver le soldat Ryan, ce film est une réussite et mérite d'être vu.     

vendredi 4 décembre 2015

Ben WISHAW (acteur britannique)


Ben (Benjamin) Wishaw est un acteur britannique né le 14 octobre 1980. Il a un frère jumeau qui s'appelle James.

Biographie

Ben Whishaw est le fils de Linda (née Hope) et Jose Whishaw qui divorcent lorsqu'il a sept ans. Il grandit dans le Bedfordshire (Grande Bretagne) avec son frère jumeau, James. Il apprécie la musique, la danse, les voyages, les chats — il confesse d'ailleurs, en plaisantant dans une émission, que son rêve le plus profond serait de devenir un gros chat mink — et voue un culte à James Stewart. Formé à la Royal Academy of Dramatic Art, Ben Whishaw en est sorti diplômé au printemps 2003. En 1999, avant d'y entrer, il a tenu des rôles secondaires dans deux films, La Tranchée de William Boyd et Mauvaise Passe du français Michel Blanc. Il a tenu par ailleurs le rôle-titre de My Brother Tom, de Dom Rotheroe.

Son diplôme obtenu, il a joué dans Enduring love, un film adapté du roman de Ian McEwan par le réalisateur Roger Michell (2004) au côté de Daniel Craig. Au théâtre, il a joué dans l'adaptation théâtrale du livre de Philip Pullman His dark materials (adapté depuis, avec plus ou moins de bonheur sous le titre La boussole d'or) mais aussi dans une nouvelle adaptation de Hamlet par Trevor Nunn où sa prestation fut très applaudie.

C'est paradoxalement son rôle dans l'adaptation du roman de Patrick Süskind, Le Parfum, adaptation que j'ai trouvé ratée, qui lui a cependant valu une reconnaissance internationale. En effet, plusieurs grands réalisateurs avaient déjà tenté d'adapter ce roman, réputé "inadaptable" et y avaient renoncé. Pour le rôle de Grenouille, plusieurs acteurs de renom, comme Leonardo DiCaprio ou Orlando Bloom avaient été pressentis mais c’est finalement lui qui a incarné ce rôle difficile.

Ben Wishaw a ensuite incarné l'une des diverses facettes de Bob Dylan, dans l'étrange biopic consacré au chanteur par Todd Haynes, I'm not there (2007) et, en 2009, il a joué le rôle du poète anglais John Keats dans le film  Bright star de la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion, que j’ai détesté, non en raison de la prestation des acteurs mais du film lui-même, soporifique à souhait.  En 2012, il interprète le rôle de « Q » dans Skyfall, film de la série James Bond, succédant dans ce rôle à Peter Burton, Desmond Llewelyn et John Cleese (qui lui interprétait R, le successeur du Q de Desmond Llewelyn).

La même année l’acteur apparaît aussi aux côtés de Tom Hanks dans le film fantastique des frères Wachowski Cloud atlas.

En 2014, il joue dans Lilting ou la délicatesse, où il interprète le rôle principal, Richard qui pleure la mort de son compagnon et se rapproche de la mère de ce dernier.

Il apparaît en 2015 dans The Lobster qui est primé au festival de Cannes.

Vie privée

C'est un acteur à l'apparence fragile, rêveuse, dont on sait peu de chose de la vie personnelle car il se garde d'apparaître au premier plan de l'actualité.

En août 2013, son porte-parole annonce officiellement qu'il a conclu à Sydney un partenariat civil en août 2012 avec son compagnon Mark Bradshaw, compositeur australien.

Théâtre

  • 2003 : His Dark Materials de Nicholas Wright, mis en scène par Nicholas Hytner au National Theatre : frère Jasper
  • 2004 : Hamlet de William Shakespeare à l'Old Vic Theatre : Hamlet
  • 2013 : Peter and Alice de John Logan au Noël Coward Theatre : Peter Llewelyn Davies
  • 2013 : Mojo de Jez Butterworth au Harold Pinter Theatre : Baby


Filmographie

Cinéma
  • 1999 : La Tranchée (The Trench) de William Boyd : Pte. James Dennis
  • 1999 : Mauvaise passe de Michel Blanc : Jay
  • 2001 : Baby : Little Joe
  • 2001 : My Brother Tom : Tom
  • 2003 : 77 Beds : Ishmael
  • 2004 : Le Marchand de Venise (The Merchant of Venice) de Michael Radford : serviteur de Portia
  • 2004 : Enduring Love : Spud
  • 2004 : Layer Cake de Matthew Vaughn : Sidney
  • 2005 : Stoned de Stephen Woolley : Keith Richards
  • 2006 : Le Parfum (Das Parfum : Die Geschichte eines Mörders) de Tom Tykwer : Jean-Baptiste Grenouille
  • 2007 : I'm Not There de Todd Haynes : Arthur Rimbaud
  • 2008 : Retour à Brideshead (Brideshead Revisited) de Julian Jarrold : Sebastian Flyte
  • 2009 : Bright Star de Jane Campion : John Keats
  • 2010 : The Tempest de Julie Taymor : Ariel
  • 2012 : Skyfall de Sam Mendes : Q
  • 2012 : Cloud Atlas de Tom Tykwer et Andy et Lana Wachowski : Robert Frobisher, un mousse, l'employé de la maison de disques, Georgette, un membre de la tribu
  • 2013 : Le Théorème Zéro (The Zero Theorem) de Terry Gilliam : Docteur 3
  • 2013 : Days and Nights de Christian Camargo : Eric
  • 2014 : Paddington de Paul King : l'Ours Paddington (voix)4
  • 2014 : Lilting ou la délicatesse (Lilting) de Hong Khaou : Richard
  • 2015 : Au cœur de l'Océan (In the Heart of the Sea) de Ron Howard : Herman Melville
  • 2015 : Spectre de Sam Mendes : Q
  • 2015 : Suffragette de Sarah Gavron : Sonny
  • 2015 : The Lobster de Yórgos Lánthimos : le boiteux
  • 2016 : The Danish Girl de Tom Hooper
Télévision
  • 2000 : Other People's Children : Sully
  • 2003 : Ready When You Are Mr. McGill (téléfilm) : Bruno
  • 2003 : The Booze Cruise (téléfilm) : Daniel
  • 2005 : Nathan Barley : Pingu
  • 2009 : Criminal Justice : Ben Coulter
  • 2011-2012 : The Hour : Freddie Lyon
  • 2012 : The Hollow Crown : Richard II
  • 2015 : London Spy : Danny

Récompenses

  • Festival international du film de Sotchi 2001 : meilleur acteur pour My Brother Tom
  • Festival du film Love Screens de Vérone 2001 : meilleure contribution artistique pour My Brother Tom
  • British Independent Film Awards 2002 : meilleur espoir masculin pour My Brother Tom
  • Ian Charleson Awards 2005 : meilleur comédien pour Hamlet
  • International Emmy Awards 2009 : meilleur acteur pour Criminal Justice
  • Royal Television Society Awards 2009 : meilleur acteur pour Criminal Justice
  • Broadcasting Press Guild Awards 2012 : meilleur acteur pour The Hour
  • British Academy Television Awards 2013 : meilleur acteur pour The Hollow Crown


mercredi 2 décembre 2015

River PHOENIX (acteur américain)


River Phoenix est né le 23 août 1970 à Madras, dans l'Oregon. Il est décédé d'un arrêt cardiaque suite à la consommation de drogues en 1993, à l'âge de 23 ans.

Biographie

River était l'aîné d'une famille de quatre enfants qui devinrent tous, sauf une (Liberty), des acteurs connus : Rain (née en 1972), Joaquin (1974), Liberty (1976) et Summer (1978).

Ses parents mènent un mode de vie totalement marginal proche de la misère. Ils font partie d'une secte appelée "Les enfants de dieu" qui les conduira d'abord au Mexique puis au Venezuela. C'est dans ce pays que River apprend seul à jouer de la guitare et, avec sa jeune sœur Rain, dont il est l'aîné de deux ans, il chantera dans la rue pour contribuer aux maigres ressources de sa famille. De retour aux Etats-Unis, la famille s'installe en Floride et River, sous la pression de sa mère, se présente à des concours de chant locaux. La famille, qui compte maintenant quatre enfants, se fixe en Californie. River se présente à des castings et obtient son premier rôle en 1982 dans une série télévisée, Seven brides for seven brothers, au côté de Richard Dean Anderson, désormais connu pour son rôle dans la série-culte MacGyver, qui durera plus de 10 ans, reconverti dans le rôle tout aussi mythique du colonel Jack O'Neill dans Stargate SG-1.

River enchaînera ensuite les rôles de plus ou moins d'importance dans une 10e de série télévisées jusqu'en 1986. En 1985, à l'âge de 15 ans, il décrochait son premier rôle au cinéma dans le film Explorers de Joe Dante.

C'est Gus Van Sant qui lui donnera son rôle emblématique d'un paumé drogué jusqu'aux yeux dans son film My own private Idaho (1991), où il partage la vedette avec Keanu Reeves, un rôle hélas prémonitoire de sa lamentable fin qui devait intervenir seulement deux ans plus tard.

On connaît son activité cinématographique mais moins son activité musicale. Dès son séjour en Floride, il avait créé avec sa sœur, Rain, un groupe de rock nommé Aleka's Attic et il écrivit de nombreuses chansons.


Il meurt sur un trottoir de Sunset Bd à Los Angeles, dans la nuit du 31 octobre 1993, en présence de sa sœur Rain, de son frère Joaquin, de sa compagne Samantha Mathis, de l'actrice Christina Applegate et de son ami Flea, bassiste des Red Hot Chili Peppers, qui joue aussi un rôle dans My own private Idaho.

Filmographie

À la télévision
  • 1982-1983 : Seven Brides for Seven Brothers - Série - l'ensemble des 22 épisodes (rôle : Guthrie McFadden).
  • 1984 : Celebrity de Paul Wendkos - (Téléfilm) : Jeffie Crawford.
  • 1984 : ABC afterschool specials de Guy Fraumeni - Série TV - saison 12 / épisode 6 (rôle : Brian Ellsworth).
  • 1984 : It's your move de Jim Drake - Série - saison 1 / épisode 1 (Rôle : Brian).
  • 1984 : Hôtel d'Aaron Spelling - Série - saison 2 / épisode 4 (Rôle : Kevin).
  • 1985 : Robert Kennedy and His Times de Walon Green et Arthur Schlesinger Jr. - Téléfilm (Rôle : Robert Kennedy Junior - 3e partie).
  • 1985 : Surviving de Waris Hussein - Téléfilm (Rôle : Philip Brogan).
  • 1985 : Sacrée Famille de Gary David Goldberg - Série - saison 4 / épisode 7 (Rôle : Eugene Forbes).
  • 1986 : Circle of Violence - A Family Drama de David Greene - Téléfilm (Rôle : Chris Benfield).

Au cinéma

1985 : Explorers de Joe Dante : Wolfgang Müller, avec Ethan Hawke et James Cromwell.
1986 : Stand by me de Rob Reiner : Chris Chambers, avec Kiefer Sutherland, Richard Dreyfuss, Corey Feldman, Jerry O'Connell et Wil Wheaton.
1986 : Mosquito Coast de Peter Weir : Charlie Fox avec Harrison Ford, Helen Mirren et Martha Plimpton.
1988 : A Night in the Life of Jimmy Reardon (en) de William Richert (en) : Jimmy Reardon avec Matthew Perry et Johnny Galecki.
1988 : Little Nikita (en) de Richard Benjamin : Jeff Grant avec Sidney Poitier et Richard Jenkins.
1988 : À bout de course (Running on Empty) de Sidney Lumet : Danny Pope / Michael Manfield avec Martha Plimpton.
1989 : Indiana Jones et la Dernière Croisade de Steven Spielberg : Indy jeune avec Harrison Ford, Sean Connery et John Rhys-Davies.
1990 : Je t'aime à te tuer (I Love You to Death) de Lawrence Kasdan : Devo Nod avec Kevin Kline, William Hurt, Keanu Reeves, Heather Graham et Tracey Ullman.
1991 : My Own Private Idaho de Gus Van Sant : Mike Waters avec Keanu Reeves et Flea.
1991 : Dogfight de Nancy Savoca : Eddie Birdlace avec Lili Taylor.
1992 : Les Experts (Sneakers) de Phil Alden Robinson : Carl Arbogast avec Robert Redford, Sidney Poitier, David Strathairn et Dan Aykroyd.
1993 : Le Gardien des Esprits (en) (Silent Tongue) de Sam Shepard : Talbot Roe avec Richard Harris, Alan Bates et Dermot Mulroney.
1993 : The Thing Called Love (en) de Peter Bogdanovich : James Wright avec Sandra Bullock, Dermot Mulroney et Samantha Mathis.
1993 : Even Cowgirls Get the Blues (Même les cowgirls ont du vague à l'âme) de Gus Van Sant : un observateur d'oiseaux avec Uma Thurman, Keanu Reeves, John Hurt, Lorraine Bracco, Pat Morita et sa sœur Rain Phoenix.
2013 : Dark Blood de George Sluizer : Boy (film tourné en 1993 mais sorti seulement en 2013)

Chris EVANS (Acteur américain)


Chris Evans (Christopher Robert Evans) est un acteur américain.

Biographie

Né le 13 juin 1981 à Sudbury (Massachusetts), il est le fils de Bob et Lisa Evans, un dentiste et une ancienne danseuse. Chris Evans est le deuxième d'une famille de quatre enfants. Il a une sœur aînée, Carly, un frère cadet, Scott, et une petite sœur nommée Shanna, adoptée alors qu'elle était bébé.

Après une enfance et une scolarité passées à Boston, il décide de partir pour New York afin de tenter sa chance dans la comédie. Il parvient très vite à percer dans le métier, en s'illustrant notamment dans des séries télévisées (Boston Public, Opposite Sex) ainsi que dans un téléfilm : Eastwick, adapté du roman et du film Les Sorcières d'Eastwick. Il décrroche son premier rôle au cinéma en 2000 dans The newcommers, un film non distribué en France. Chris Evans est révélé au grand public dès son deuxième rôle dans la comédie adolescente Sew Academy. Il enchaîne ensuite les rôles au côté d'acteurs confirmés comme Scarlett Johansson (The perfect score, 2004) ou Kim Bassinger (Cellular, 2004) mais il sera consacré acteur à part entière avec son rôle de super-héros de "torche humaine" dans le blockbuster Les quatre fantastiques en 2005.

A ce jour, il a tourné dans pas moins de 21 films, trois films de télévision et une série. Mais c'est à ce jour son rôle dans le film  Captain America, the first avenger (2011), qui l'a fait connaître dans le monde entier.

Filmographie

  • 2000 : The Newcomers de James Allen Bradley : Judd
  • 2001 : Sex Academy de Joel Gallen : Jake Wyler
  • 2004 : Les Notes parfaites de Brian Robbins : Kyle
  • 2004 : Cellular de David R. Ellis : Ryan
  • 2005 : Des gens impitoyables de Griffin Dunne : Bryce Langley
  • 2005 : Les Quatre Fantastiques de Tim Story : Johnny Storm / La Torche humaine
  • 2005 : London de Hunter Richards : Syd
  • 2007 : Sunshine de Danny Boyle : Robert Mace
  • 2007 : Les Quatre Fantastiques et le Surfer d'argent de Tim Story : Johnny Storm / La Torche humaine
  • 2007 : Le Journal d'une baby-sitter de Shari Springer Berman et Robert Pulcini : Hayden alias Harvard Hottie
  • 2008 : Au bout de la nuit de David Ayer : Paul Diskant
  • 2008 : The Loss of a Teardrop Diamond de Jodie Markell : Jimmy Dobyne
  • 2008 : Push de Paul McGuigan : Nick Gant
  • 2010 : The Losers de Sylvain White : Jake Jensen
  • 2010 : Scott Pilgrim d'Edgar Wright : Lucas Lee
  • 2011 : Puncture d'Adam et Mark Kassen : Mike Weiss
  • 2011 : Captain America: First Avenger de Joe Johnston : Steve Rogers / Captain America
  • 2011 : (S)ex List (What's Your Number?) de Mark Mylod : Colin Shea
  • 2012 : Avengers de Joss Whedon : Steve Rogers / Captain America
  • 2013 : The Iceman d'Ariel Vromen : Robert Pronge
  • 2013 : Snowpiercer, leTransperceneige (설국열차) de Bong Joon-ho : Curtis
  • 2013 : Thor : Le Monde des ténèbres d'Alan Taylor : Steve Rogers / Captain America (caméo, une des métamorphoses de Loki)
  • 2014 : Captain America : Le Soldat de l'hiver d'Anthony et Joe Russo : Steve Rogers / Captain America
  • 2014 : Playing It Cool (en) de Justin Reardon (en) : le narrateur
  • 2014 : Before We Go de Chris Evans : Nick Vaughan - également réalisateur
  • 2015 : Avengers : L'Ère d'Ultron de Joss Whedon : Steve Rogers / Captain America
  • 2015 : Ant-Man : Steve Rogers / Captain America (scène post-générique)
  • Prochainement
  • 2016 : Captain America: Civil War d’Anthony et Joe Russo : Steve Rogers / Captain America (Tournage depuis avril 2015, sortie prévue le 27 avril 2016)
  • 2018 : Avengers: Infinity War (Partie1) d'Anthony et Joe Russo : Steve Rogers / Captain America

Maxime GODART (acteur français)


Maxime Godart est né en 1999 à Compiègne.

Biographie

Maxime Godart commence à prendre des cours de théâtre au centre culturel de Noyon dès l'âge de huit ans et émet très vite le souhait de passer différents castings.

Il se présente au casting du Petit Nicolas après être tombé sur une annonce en surfant sur internet. L'équipe technique est emballée, mais le réalisateur Laurent Tirard lui préfère un autre enfant avant de se raviser quelques semaines plus tard et de lui confier le rôle principal (celui du Petit Nicolas). Sa prestation dans le film le propulsa au rang d'acteur connu et reconnu.

Il enchaîne avec un second rôle dans le film de Julien Rambaldi Les Meilleurs Amis du monde (2010) et la même année, dans un film de télévision réalisé par Pierre Palmade, Le grand restaurant. Mais ces deux films n'ont pas eu le succès du Petit Nicolas qui reste à ce jour sa meilleure prestation. 

Le 13 mars 2015, il présenta une conférence d'Hubert Reeves visionnée en direct dans tous les collèges de la Picardie.

Nous lui souhaitons de garder le cap et de trouver à employer son talent dans des productions ambitieuses.

A voir dans :

  • Le petit Nicolas (2009)
  • Les meilleurs amis du monde (2010)
  • Le grand restaurant (2010)


Thomas HORN (acteur américain)


Thomas Horn

Ce nom ne vous dira rien si vous n'avez pas vu le beau film de Stephen Daldry Extrêmement fort etincroyablement près (2011). Thomas Horn y incarne le héros du film, Oskar, qui perd son père avec qui il a une relation extrêmement forte dans les attentats du 11 septembre 2001 à New-York.

L'histoire du jeune acteur prodige (12 ans au moment du tournage) est peu commune. Thomas ne se destinait absolument pas à faire du cinéma. Il n'y avait jamais pensé et n'avait pris aucun cours de comédie jusqu'à ce qu'il se présente au jeu "Kids Jeopardy !", un jeu télévisé très célèbre aux Etats-Unis mais quasiment inconnu en France, où il gagna plus de 30 000 $ grâce à ses connaissances étendues dans les domaines de l'histoire, de la géographie et de la littérature qui le passionnent.

Stephen Daldry (le réalisateur de Billy Elliot et de The reader) cherchait alors un interprète pour jouer le rôle principal de son dernier film, adapté du best-seller du même nom de Jonathan Safran Foer, inspiré par les attentats du 11 septembre. Le réalisateur avait déjà auditionné plus de 3000 jeunes garçons lorsque son producteur, Scott Rudin (qui est aussi le producteur de The social network) vit par hasard Thomas à la télévision. Il prirent aussitôt contact avec ses parents, médecins l'un est l'autre, qui crurent, dans un premier temps, à une blague.

Dès que Stephen Daldry rencontra Thomas, il sut qu'il serait "son" Oskar.

Thomas partage avec Oskar une intelligence hors du commun mais il n'est pas, comme lui, atteint du syndrome d'Asperger, qui confine à l'autisme et aux TOC. Il a dû se documenter pour intégrer dans son jeu tous les handicaps du personnage et il y a parfaitement réussi

Depuis ce 1er film, Thomas Horn n’a joué que dans un seul autre film Space warriors (2013).

Son extraordinaire performance dans Extrêmement fort et incroyablement près ne lui a cependant pas donné la "grosse tête" pour autant. Thomas est encore un garçon timide qui dit qu'il n'a pas décidé de ce que serait sa vie. Il a repris un cours d’études normales au Piedmont High School, pratiquant aussi le piano classique et la danse. Il est maintenant décidé à faire une carrière d’acteur tout en poursuivant des études universitaires dans le domaine de l'informatique ou du droit. 

Espérons que son précoce succès ne lui tournera pas la tête et qu'il saura rester lui-même tout en continuant à faire carrière dans le domaine du cinéma pour lequel il est si doué.

Brad RENFRO (Acteur américain)


Brad Renfro, que l'on découvrit dans le rôle du jeune Mark Sway dans l'excellent thriller de Joel Schumacher, Le client, avait dix ans lorsqu'il fut remarqué par un directeur de casting pour tenir ce rôle. Brad était né le 25 juillet 1982 à Knoxville dans le Tennessee. Rien ne le préparait à devenir acteur. Ses parents étaient employés d'usine et, à partir de l'âge de cinq ans, il il fut élevé par sa grand-mère paternelle. Depuis son premier film, sa carrière n'a jamais cessé, même si tous les rôles qu'il a tournés ne sont pas du niveau de cette première prestation. 


En 1996, il jouera dans le film Sleepers aux côtés de Brad Pitt, de Niro et Dustin Hoffman. Il y incarnera Brad Pitt jeune. En 2001, il produira Bully , réalisé par Larry Clark, où il jouera le rôle principal au côté de Nick Stahl.

Victime d'addiction à la drogue et à l'alcool, il eut beaucoup de déboires avec la justice mais cela ne l'empêcha nullement de poursuivre une carrière cinématographique relativement brillante puis qu’entre son premier rôle, en, 1994 et son dernier, en 2008, dans The informers, il jouera dans pas moins de 25 films. 

Entre temps, il avait aussi fondé un groupe de musique entre hard rock et rap, du nom de Frodad.

The informers, adapté du roman Zombies de Bret Easton Ellis, était, hélas, prémonitoire puisqu'il traitait des problèmes d'une jeunesse dépendante à la drogue, au sexe et à la violence. Le film est sorti après son décès par overdose à Los Angeles, le 15 janvier 2008 et il est dédié à sa mémoire.


Brad Renfro n'avait que 25 ans lors de son décès. Il a eu un fils en 2004 qui vit au Japon avec sa mère.

Sidse Babett KNUDSEN (Actrice danoise)



Sidse Babett Knudsen (prononciation : /'sisə b̥ab̥ɛd̥ ˈkʰnusn̩/) est une actrice danoise née le 22 novembre 1968, faisant du théâtre, comédienne dans des téléfilms, séries et actrice de cinéma. Elle est notamment connue pour son interprétation d'une Première ministre danoise dans la série télévisée à succès Borgen.

Biographie

Fille d'un photographe, Ebbe Knudsen, et d'une enseignante, Susanne Andersen, Sidse Babett Knudsen passe son enfance en Afrique, notamment en Tanzanie, où elle est élève dans une école internationale qui lui permet d'apprendre l'anglais en plus de son danois natal. Sa vocation d'actrice est née lorsqu'elle a huit ans, s'imaginant adolescente « en héroïne de Tennessee Williams ». Le séjour d'un an qu'elle entame à Paris à l'âge de 18 ans dure finalement six ans, durant lesquels elle étudie à l'école internationale de théâtre et de mime Jacques Lecoq, en plus de l'école du théâtre de l'Ombre de 1987 à 19904 où elle a pour professeur Frédéric Merlo. Elle continue sa formation à New York, avant de rentrer au Danemark en 1992.

À son retour au Danemark, la comédienne se dirige d'abord vers le théâtre, avant de connaître la reconnaissance des critiques dans le film Let's Get Lost, en 1997. Cette comédie d'improvisation lui vaut le Prix Robert et le Prix Bodil de la meilleure actrice. Elle tient le premier rôle de The One and Only, réalisé par Susanne Bier (1999) et tourne divers films danois, suédois et allemand.

En 2006, sa carrière prend un tournant grâce à sa participation au film After the Wedding, réalisé par Bier et dans lequel elle joue aux côtés de Mads Mikkelsen, qui lui permet de voir sa notoriété franchir les frontières scandinaves. Mais c'est avec sa prestation de Birgitte Nyborg dans la série Borgen, une femme au pouvoir qu'elle connaît une certaine consécration, puisque la série reçoit un large accueil critique et public international. Le grand succès international de Borgen et sa maîtrise courante de l'anglais et du français en plus du danois la mènent au milieu des années 2010 à jouer dans des films anglophones et francophones.

En 2012, elle tient le rôle principal de The Duke of Burgundy, un drame qui marque son premier long-métrage en langue anglaise. En 2015, elle partage la vedette avec Fabrice Luchini dans la comédie dramatique L'Hermine, puis sera à l'affiche du thriller Inferno avec Tom Hanks et tiendra, l'année suivante, le rôle d'Irène Frachon dans le prochain film réalisé par Emmanuelle Bercot sur le scandale du Mediator.

Au cinéma (filmographie en français et en anglais seulement)

  • 1997 : Thérapie russe d'Eric Veniard : Sidse
  • 1997 : Let’s Get Lost de Jonas Elmer : Julie
  • 2006 : After the Wedding (Efter Brylluppet) de Susanne Bier : Helene Hannson
  • 2007 : With Your Permission (Til døden os skiller) de Paprika Steen : Bente
  • 2009 : Above the Street, Below the Water (Over gaden under vandet) de Charlotte Sieliing : Anne
  • 2014 : The Duke of Burgundy de Peter Strickland : Cynthia
  • 2015 : L'Hermine de Christian Vincent : Ditte Lorensen-Coteret
  • 2015 : A Hologram for the King de Tom Tykwer : Hanne
  • 2016 : Inferno de Ron Howard : Dr Elizabeth Sinskey
  • 2016 : La Fille de Brest d'Emmanuelle Bercot : Irène Frachon

Séries télévisées

  • 2004 : Preuve à charge (Proof) : Charlotte Bradley (4 épisodes)
  • 2010-2013 : Borgen, une femme au pouvoir : Birgitte Nyborg Christensen
  • 2016 : Westworld : Theresa Cullen

Distinctions

Pour «son immense talent, pour les liens qu’elle continue de tisser avec le monde artistique français», l'actrice a été faite Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres le 7 octobre 2014 par l'ambassadeur de France au Danemark. Cette récompense salue la figure de femme moderne qu'elle incarne et «l’exemplarité du Danemark qui a réussi à atteindre les plus hauts standards d’égalité et de women empowerment ».

En plus de cette distinction officielle, Sidse Babett Knudsen a accumulé les récompenses décernées par les professionnels du cinéma, notamment à la suite du succès international de Borgen, une femme au pouvoir, qui lui vaut en 2010 une nomination à l'Emmy Award de la meilleure actrice internationale.

Récompenses

  • 1997 : prix Robert d'interprétation de la meilleure actrice.
  • 1998 : prix Bodil d'interprétation de la meilleure actrice.
  • 2011 : Nymphe d'or de la meilleure actrice au Festival de télévision de Monte-Carlo