jeudi 2 octobre 2014

ROSWELL série de SF (1999-2002)


Roswell est une série télévisée américaine de science-fiction en 61 épisodes de 43 minutes, adaptée par Jason Katims de la série de romans Roswell High de Melinda Metz et diffusée entre le 6 octobre 1999 et le 21 mai 2001. En France, la série a été diffusée à partir du 28 janvier 2000 sur Série Club puis entre le 16 février 2001 et le 21 août 2004 sur M6 dans le cadre de La Trilogie du Samedi et rediffusée à partir du 30 août 2004 sur Fun TV1, sur W9 en 2006, et du 4 juillet 2011 au 2 septembre 2011 sur France 4. 

L’histoire

Roswell fait référence à "l’affaire de Roswell", une petite ville du Nouveau Mexique, où se sont déroulés, en juillet 1947, des évènements particulièrement étranges sur lesquels le secret pèse toujours. Les ufologues pensent qu’un engin extraterrestre se serait écrasé dans le désert, avec peut-être, à son bord des occupants, dont certains auraient survécu. Les débris de l’engin et les éventuels survivants ont été « confisqués » par l'armée américaine dans des conditions rocambolesques. Ils auraient été transportés et étudiés en cachette à l'intérieur de la zone 51, une immense zone de non-droit occupée par une base secrète de l’armée américaine, située dans le Nevada.  A partir des restes de l’engin extraterrestre, les militaires auraient élaboré des technologies non-humaines. Les sceptiques pensent évidemment que tout cela ne relève que de la pure fantaisie.

"L’affaire de Roswell" a inspiré de très nombreux scénaristes, créateurs et artistes, aussi bien dans le domaine de la littérature (la série Roswell est adaptée des livres "Roswell High", de Melinda Metz), de la télévision, du cinéma, des jeux-vidéo,  de compositions musicales, etc.

L'action est censée se dérouler dans la petite ville de Roswell au Nouveau Mexique (en fait la plupart des prises de vue ont eu lieu en Californie). Les héros, Max et Isabel Evans et Michael Guerin, sont des adolescents, élèves au lycée de Roswell High dont la série fait les survivants extraterrestres du crash. Ils ont été adoptés enfants par des parents humains qui ne connaissaient pas leur origine. Rien dans leur physique ne peut laisser penser qu'ils viennent d'une autre planète ou d'un autre système solaire, si ce n’est leurs pouvoirs surnaturels (Max a le don de guérir) qu'ils cachent de peur que les autorités militaires et les agences gouvernementales n’en fassent des rats de laboratoire. Les trois amis font donc profil bas et tentent de passer inaperçus en vivant comme de jeunes lycéens "normaux". Ils sont entourés d'un groupe d'amis de leur âge qui, au début, ne connaissent pas leur secret mais finissent par le découvrir. Parmi eux, il y a Liz Parker et  sa meilleure amie Maria DeLuca, qui, en dehors des cours au lycée, travaillent au "Crashdown cafe" propriété des parents de Liz, Kyle Valenti, le fils du shérif, et Alex Whitman, un passionné de technologie et de science...

Dès le premier épisode, alors que Max se trouve au "Crashdown", une rixe éclate dans le café où Liz est serveuse et elle est mortellement blessée par une arme à feu. Max, pour la sauver, est obligé de faire usage de ses pouvoirs et lui révèle son secret tout en lui faisant promettre de ne pas l'ébruiter. A partir de cet instant, Max et Liz deviennent amoureux et inséparables. La meilleure amie de Liz, Maria, une fille rigolote et extravertie, ne tarde pas à découvrir son secret et un groupe de lycéens se constitue autour des jeunes extraterrestres pour les protéger de ceux qui leur veulent du mal. Parmi eux, il y a le shérif James Valenti, dans un premier temps naturellement du côté des autorités avant qu'il ne se rende compte que ces jeunes gens qu’il connaît depuis des années  sont des victimes et qu’il ne rejoigne les rangs de leurs protecteurs.


Ma critique

Rien de ce qui touche au fantastique et aux extra-terrestres en particulier ne pouvant me laisser indifférent, je me suis intéressé à cette série dès les premières diffusions en France. Roswell a duré de 1999 à 2002 et a compté seulement 3 saisons et 61 épisodes. Comme souvent, après des débuts très prometteurs, la qualité des scenarii s'est assez vite détériorée. Tout se présentait bien et la série aurait pu, avec ses jeunes héros beaux et sympathiques (Max = Jason Behr, Liz = Shiri Appleby, Isabel = Katherine Heigl, Michael = Brendan Fehr, ou Majandra Delfino = Maria DeLuca, etc.) passer sans encombre le cap de la 3ème saison. 

Mais, pour Roswell, les choses ont commencé à se dégrader dès la 2ème saison et la Fox, son premier producteur, a très vite passé la main à Warner Bross qui n’a pas su (ou pas voulu) prolonger l’expérience et n’a mis en chantier une 3ème saison qu'après avoir reçu des milliers de protestations de fans accompagnées de bouteilles de « tabasco » (sauce pimentée très utilisée dans le sud des Etats-Unis, dont sont friands les héros extra-terrestres et clin d'œil au pilote de la série ).

La musique a beaucoup fait pour la notoriété de cette série, en particulier l'inoubliable titre d'ouverture "Here with me", interprété par la chanteuse anglaise Dido, qui est devenue célèbre grâce à lui.

Après l’arrêt de Roswell qui avait fait d’eux des stars planétaires, les jeunes acteurs qui en avaient été les héros ont entrepris une reconversion difficile. Même s'ils n'ont pas retrouvé la notoriété que leur avait apporté la série, certains ont assez bien tiré leur épingle du jeu : ce fut le cas pour la belle Katherine Heigl (qui jouait le rôle d’Isabel Evans, la "soeur" de Max) ou de Brendan Fehr (Michaël), qui ont trouvé à s’employer, soit dans des films, soit dans d’autres séries à succès comme Grey’s Anatomy ou Les experts. Mais les deux acteurs principaux, Max Evans (Jason Behr) et  Liz (Shiri Appleby), même s'ils n'ont cessé de tourner, n’ont toutefois pas retrouvé de rôles aussi importants que ceux qu'ils incarnaient dans la série. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, chers lecteurs, seront les bienvenus. Ils ne seront toutefois publiés qu'après modération et seront systématiquement supprimés s'ils comportent des termes injurieux, dans le cas de racisme, de caractère violent ou pornographique. Si vous souhaitez une réponse, n'envoyez pas un message anonyme mais laissez un nom ou un pseudo auquel je puisse vous contacter.